Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie de la dernière activité

Alouette III versus H21 Vertol « Banane Volante »
M. André FADEUILHE, Pilote d'hélicoptères, qui vient de recevoir les insignes de la Légion d'honneur à L'Aigle (voir cet événement dans actualités) répond à une question de la rédaction de SMLH61 : quel était l'hélicoptère préféré de ce pilote émérite ?
* Il précise que pour le plaisir c'était l'Alouette 3, un hélicoptère français avec un rapport puissance poids de machine volante sportive (700cv pour 2000kg). Il s'y ajoutait des assistances au pilotage. Cet appareil a une durée de vie exceptionnelle Sud Aviation en produisait il y a 30 ans encore (25 ans de production avec améliorations continues de 1959 à 1985, 1500 appareils construits en France et bien d'autres sous Licence). L ‘Alouette III est un hélicoptère actuellement remplacé par les Dauphins toujours de Sud Aviation.
* Le H21 (Piasecki Vertol H21) dite « banane volante » ( avec une forme allongée cassée sensiblement aux deux tiers arrière pour ne pas mettre les rotors au même niveau) comme le précisait déjà l'article dans actualités, un seul moteur arrière pour les deux rotors (un avant, un arrière avec un arbre de transmission, un poids élevé 6450 kg à vide et une puissance relativement faible 1450cv demandait un pilotage pointu. D'autant qu'avec l'altitude et la température élevée l'hélicoptère perdait rapidement de sa puissance. En Algérie la pose des commandos s'effectuait souvent à 1000 – 1500 mètres et par des températures élevées. Mais il s'y ajoutait cependant, pour s'y attacher autant comme pilote, une robustesse qui protégeait. Deux fois cet appareil a permis à André Fadeuilhe, son équipage et ses passagers de conserver la vie sauve.
Une première fois en Algérie après un tir ennemi l'appareil a été touché sur une partie sensible et vitale : l'arbre de transmission du Rotor avant perforé de part en part ne s'est cependant pas rompu. Les dix commandos, le pilote, le copilote s'en sont sortis indemnes.
Une seconde fois en France près de Saint Quentin un incendie en vol (par rupture d'un cylindre moteur) s'est déclaré. Il a été possible compte tenu de la faible altitude du vol à ce moment de se poser sans moteur rapidement et avec dextérité dans un champ. Hélicoptère détruit, aucun blessé !!! (Photo jointe dans cet article)
Son successeur est le Boeing (ex Boeing Vertol) CH-47 Chinook, celui là même qui a participé à la mission, Neptune Spear, contre Ben Laden, au Pakistan, (Abottabad le 29/4/2010)
Voilà une bien belle histoire d'amour entre l'homme et sa machine volante. On sait qu'en général les pilotes sont des passionnés de leur métier et que leur passion les remplit d'aise. Ces magnifiques fous sur leurs machines volantes !!!.

SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016