Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie de la dernière activité

Henri FANTIN LATOUR, 1836 (Grenoble) 1904 (Buré, Orne) - Chevalier de la Légion d'honneur en 1879 (Officier en 1900) peintre de la fin du XIXème est à "Fleur de Peau" au Musée du Luxembourg, rue Vaugirard, mis en valeur dans une exposition qui connait un très grand succès (14 septembre 2016 - 12 février 2017). Cette maison de Buré appartient à un oncle de son épouse Victoria DUBOURG. Elle en hérite en 1880 (c 'est en été 1878 qu'il y était venu pour la première fois), Henri Fantin Latour et son épouse y séjourneront dorénavant tous les étés. Il y peindra des natures mortes, essentiellement des bouquets de fleurs qu'il trouvait sur place et peignait dans cette maison familiale de Buré dans le jardin de laquelle il trouvait matière à compositions florales. Son acheteur est quasi exclusivement l'anglais (Edwin Edwards décédé en 1879 et dont l'épouse Sarah prendra le relai). Le succès vient de Londres. Il est aussi surtout connu pour la délicatesse de ses portraits qui savent refléter l'âme et la personnalité de ses sujets. Sa belle soeur, Charlotte, est un modèle mis en lumière, son épouse Victoria fille d'une famille aisée, l'aidera constamment durant son parcours professionnel et à sa mort effectuera un travail de catalogue raisonné qui permet aujourd'hui de connaitre l'oeuvre de Fantin Latour. Il est aussi célèbre pour ses portraits de groupe "l'Hommage à Delacroix" où l'on voit au fond un portrait de Delacroix et au pied de celui ci des artistes de l'époque, vivants célèbres (Whistler, Manet et Baudelaire entre autres), on peut aussi reconnaitre dans un "Atelier à Batignolles", parmi les artistes présents Manet, Bazille, Zola, Renoir, Monet. L'aréopage est exceptionnel et prouve le chaudron créateur dans lequel baignait Henri Fantin Latour. "Le Coin de Table" entre dans le même registre on y voit tels qu'en eux mêmes Camille Pelletan, Baudelaire et Rimbaud. Un tableau célèbre et qui éveille toutes les curiosités se révèle dans la "Famille Dubourg" un père, une mère, une épouse calmes et sereines et une belle soeur sur le départ bien éclairée qui appelle l'attention comme dans celui du "Portrait de Victoria Dubourg" c'est Victoria qu'il épouse mais c'est sa soeur, Charlotte, au caractère fantasque qui le fascine. Ces tableaux, ces portraits ne sont déjà plus classiques mais ne sont pas encore impressionnistes, Fantin Latour mettra du temps à bien apprécier ceux-ci et pourtant il aime les artistes qui peignent sous cette influence. Il réalisera à titre de commande et donc pour des motifs financiers de magnifiques portraits dont celui d'Adolphe Jullien (son biographe) ou de Léon Maître un mécène. Il aime la musique et on le constate dans un tableau dans lequel Emmanuel Chabrier est au piano, alors que Vincent d'Indy superbe le contemple (Edmond Maître y figure ainsi qu'Adolphe Jullien). Une de ses oeuvres maîtresses est "l'Anniversaire" hommage rendu à Berlioz, en 1876, pour un artiste qu'il juge méconnu et surtout délaissé. Ce tableau finira à Grenoble (ville natale de Fantin Latour) accroché aux cimaises du Musée (après un certain flottement qui fera de la peine à l'auteur). Fantin Latoiur meurt chez nous, dans l'Orne, à Buré le 25 août 1904 mais il est enterré au cimetière du Montparnasse après des obsèques en l'Eglise de Saint Germain des Près. Son épouse décèdera en occupant toujours, à temps partiel, sa maison de Buré, en 1926, après avoir bien organisé le legs des oeuvres de son époux. Allez voir cette exposition "Fantin Latour à fleur de peau" au Musée du Luxembourg - 10h à 19h. Nocturnes les Vendredi jusqu'à 22h - Fermeture le 25 décembre- 12€ adultes tarifs réduits jeunes, demandeurs d'emplois - gratuit pour les moins de 16 ans réservations - Renseignements complémentaires : muséeduluxembourg.fr

SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016