Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie de la dernière activité

Les Muséales de Tourouvre, musée de l'Emigration au Canada

Entrevue entre Madame Françoise LEBLOND, Présidente du Comité de Mortagne et Madame Anne-Marie FILLÂTRE, responsable de la médiation des Muséales de Tourouvre

La photo ci-contre représente un Navire de Ligne de Haut bord de 74 canons chargé de protéger les cargaisons vers le Nouveau Monde du Québec au milieu du XVIIIème siècle

Pourquoi les Québecquois sont-ils nos cousins ? C'est pour connaître la réponse à cette question que j'ai rencontré Anne-Marie Fillâtre, responsable de la médiation des Muséales de Tourouvre, le musée de l'Emigration au Canada, et auteur du livre Le grand voyage : du Perche en Nouvelle-France paru en 2011 aux Editions de l'Etrave.

FL : Quels sont les liens entre les Percherons et les Québecquois ?
ACF : De 1609 à 1741, 282 Percherons, dont 80 étaient originaires de la paroisse de Tourouvre, ont tenté l'aventure de la Nouvelle France. Ils ont été les premiers à (re)peupler le Canada en défrichant des terres immenses.
FL : Pourquoi ont-ils quitté la France ?
ACF : Les émigrants sont partis dans l'espoir de jours meilleurs. Peu de navires ont fait la traversée et les passagers devaient affronter de nombreux périls, tempêtes ou épidémies.
FL : Les terres étaient-elles habitées ?
ACF : Oui, par les Amérindiens, peu nombreux sur l'immensité du territoire. Des échanges se sont créés, denrées, savoir-faire, croyances. De nouveaux modes de vie ont généré une nouvelle culture qui s'est exprimée dans le langage, l'agriculture ou l'habitat. Les descendants des Français qui se sont installés au Canada aux XVIIème et XVIIIème siècles forment aujourd'hui une population francophone importante.
FL : Quelles sont les attentes du public dans ce musée ?
ACF : Elles relèvent d'abord de l'imaginaire autour du Canada et du Québec, de leurs grands espaces qui font rêver, mais aussi des populations amérindiennes peu connues que les Percherons ont rencontré et qui sont bien différentes du folklore et des représentations hollywoodiennes.

N'oubliez pas de lire d'autres articles dans "Reportages", tous intéressants, écrits notamment par par Mme Leblond, M.Maraut, un spécial sur les informations de M. Fadeuilhe et d'autres encore
SMLH61
Pour en savoir plus :
Musée de l'émigration française au Canada, 15 rue du Québec, 61190, Tourouvre au Perche. www.hautperche.fr/muséales/
Librairie du Québec, 30 rue Gay-Lussac, 75005, Paris.
www.librairieduquebec.fr/


Propos recueillis par Madame Françoise Leblond, Présidente du Comité de Mortagne
Pour la SMLH61



Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016