Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie de la dernière activité

L'ECOMUSEE du PERCHE et LE PRIEURE de SAINTE GAUBURGE
Entrevue entre Madame Françoise LEBLOND, Présidente du Comité de Mortagne-au-Perche et Madame Marie-José MICHEL, Présidente de l'écomusée du Perche et membre de la SMLH61.

La photo ci-contre représente le prieuré de l'écomusée du Perche dont l'histoire commence en l'an 1006.

Vous connaissez bien la culture et le patrimoine percherons, pouvez-vous nous éclairer sur le lien entre l'écomusée du Perche et le prieuré de Sainte-Gauburge ? Telle est la question posée à Madame Marie-José Michel, présidente de l'écomusée du Perche, historienne spécialiste du jansénisme et de la ruralité, membre de la SMLH 61 dans le comité de Mortagne-au-Perche.
FL : En arrivant à l'écomusée du Perche, je suis frappée, comme tous les visiteurs, par son environnement bucolique de campagne percheronne, mais aussi par son voisinage avec le magnifique prieuré de Sainte-Gauburge. Quel est l'historique de cette proximité géographique ?
MJM : En l'an 1006 commence l'histoire du prieuré, qui devient au XIIIème siècle une dépendance de l'Abbaye Royale de Saint-Denis. Une petite communauté de moines s'installe. Au fil des siècles, des prieurs se succèdent modelant chacun le site. Après la révolution française et pendant deux siècles, le logis des moines et ses scènes d'apothicaires, le logis du prieur et ses cheminées historiées servent de cadre à une exploitation agricole. En 1972 est créé un musée des arts et traditions populaires devenu écomusée du Perche. L'idée est d'éclairer toutes les richesses du Perche de l'intérieur, par des spécialistes, et d'offrir aux Ornais l'occasion de redécouvrir toute la profondeur de leur patrimoine.
FL : Comment définissez-vous un écomusée ?
MJM : Pour le ministère de la Culture et de la Communication, l'écomusée est une institution culturelle assurant, d'une manière permanente sur un territoire les fonctions de recherche, conservation, présentation, mise en valeur d'un ensemble de biens naturels et culturels, représentatifs d'un milieu et des modes de vie qui s'y succèdent.
FL : Quelles sont les attentes du public dans ce musée ?
MJM : Les enfants comme les adultes ont plaisir à découvrir ou à retrouver des traces du passé, soit dans l'habitat rural avec le four à bois et le jardin potager, soit dans l'artisanat percheron, avec ses créations en osier, ses poteries, ses tissus. Chaque visiteur peut être émerveillé car ce musée est un paradoxe : situé entre terre et ciel, il est d'abord ancré dans son territoire et un élément central de l'identité du Perche, pays de légendes et de droit coutumier ; situé également sur la route des abbayes normandes qui part du Mont-Saint-Michel, il marque une étape essentielle dans l'histoire chrétienne de la France.
Pour en savoir plus :
Ecomusée du Perche, www.ecomuseeduperche.com/
Prieuré de Sainte-Gauburge, 61130 Saint-Cyr-la-Rosière.
Marie-José Michel, www.orne.fr, Portraits.

Propos recueillis par Madame Françoise LEBLOND, Présidente du Comité de Mortagne-au-Perche pour la SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016