Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie de la dernière activité

La Légion d'honneur que Napoléon a crée en 1802, connait le nom de son nouveau Grand Maître Emmanuel MACRON, Jeune Président de la République, tourne manifestement une page d'histoire. Un pays est composé de plusieurs générations qui ont contribué, contribuent ou contribueront à la force de la nation. Notre nouveau Président est l'expression des quadragénaires qui marquent leur temps.Il vient de recevoir le Cordon de Grand Croix et le Collier de Grand Maître des mains de notre Grand Chancelier le Général d'Armée Benoît PUGA. Ses premiers pas se sont tournés vers les blessés et victimes de nos guerres et combats pour la Liberté contre les terrorismes. Notre Président souhaite renouveler les personnels et les méthodes de notre monde politique. L'expérience et le terrain devrontaccompagner les technocrates de la haute administration tout compétents qu'ils soient. Nous les connaissons depuis plus de quarante ans. Ils ont crée par exmeple les déserts médicaux!!!! Il nous faudra savoir si le Président E. Macron est Napoléon qui a percé sous Bonaparte ou la réussite d'un marketing bien policé et bien orchestré. L'Histoire sera comme toujours vraisemblablement factuelle et peut être cruelle. Pourquoi avoir 577 députés pour légiférer par Ordonnances sous le parapluie du 49/3 ?
Un des grands problèmes du pays est l'intégration d'immigrants qui doivent assumer la période post-moderne sans avoir, pour nombre d'entre eux, connu l'ère moderne. L'amitié franco algérienne est un objectif, elle ne doit pas impliquer une laïcité pro islamique ni des imprécisions historiques qui ne servent aucun intérêt, celui du partenariat franco marocain et franco tunisien est déja instauré. L'Histoire des religions doit être précise elles reposent sur ce que LUTHER exprimait "sola scriptura". Le peuple que l'on invoque constamment est souvent inconnu, ignoré ou méprisé. Un électorat cosmopolite prouve que la population de France est en train de changer et sans esprit de retour. Le siècle des lumières a laissé la place au scintillement d'une nouvelle culture de l'instantané. Le clavier des réseaux devenu réaction n'est plus réflexion. La culture est devenue érudition et le philosophe n'est plus que l'animateur de télévision mêlé au plaisir ou le footballeur tatoué. Le nouveau Président, notre nouveau Grand Maître, devra recoller, sans le négliger, le passé avec, sans l'exalter, le présent, pour mieux préparer l'avenir, sans le prophétiser. Le présent est illuminé par le passé pour mieux éclairer le futur. L'expérience n'est pas immobilisme, elle est assurance. Il faudra que notre nouveau Grand Maître s'inspire de "think tanks" de jeunes tel "Allons enfants". La volonté et l'énergie doivent s'accompagner d'éclaireurs et de compétences. Napoléon a perdu Waterloo car son chef d'Etat-Major n'était plus le Maréchal Berthier.
Le monde extérieur apporte aussi sa contribution. Les Etats-Unis nous ont offert le meilleur avec les progrès techniques que la conquête de l'espace a fait atterrir dans leurs navettes et le pire avec les excès de la haute finance qui tient le sommet du pavé et sait colmater d'abord puis laisser exploser la bulle lorsqu'il le faut. Les Etats, donc les citoyens, épongent les dettes. La Russie dont parlait le Général de Gaulle en incluant ce grand pays, longtemps l'ami de la France dans "l'Europe de l'Atlantique à l'Oural" ne peut être diabolisée sans pertes. La Chine qui a su intégrer, après "Un Pays un Système" de l'Empereur Tsing She Houand Di et de Mao Tse Toung au fameux "Un Pays, deux systèmes" du quasi Empereur, Deng Hsiao Ping, est à nos portes "bien réveillée" comme l'avait prévu Napoléon, toujours Lui.
Dans le domaine social, le triomphe enfin des thèses de Bourdieu, dominera t-il la vie politique ("il n'y a pas d'opinion publique") les réformes peuvent se réaliser sans crainte, malgré les soubresauts, sous l'impulsion d'un meneur du jeu avisé et bien entouré. La retraite à points sera une avancée, le renouveau des dirigeants un pari gagnant, mais ce sont bien des hommes d'expérience et de talent qui requinquent l'industrie, notre compagnon Frénehard en est une preuve, ne l'oublions pas. Nous allons mettre le zoom sur deux fleurons ornais les Etablissements FRENEHARD et MICHAUX à L'Aigle/Saint Symphorien les Bruyères et FAURECIA à Flers/Caligny, merci à Anna Gerbet. Notre amie Christine Roimier, femme de proximité et de dossiers bien gérés, va enfourcher le destrier de la victoire et se met en marche pour gagner les législatives dans une de nos circonscriptions. La France va retrouver son enthousiasme, son allant et dans l'honneur retrouver sa place en Europe et dans le Monde. La France doit se réformer sans oublier que les existences se forgent aussi par des énergies. Qu'Elle n'abandonne pas ses alliés où qu'ils se trouvent, qu'Elle ne se vautre pas dans un angélisme béat, qu'Elle ne renie pas l'Histoire, qu'Elle sache distinguer ses amis de ses clients et qu' Elle ne s'enfonce pas dans un réalisme stipendié. Voilà le souhait de membres de notre Ordre.Docteur Pierre PETITBON, Président SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016