Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie du dernier reportage des figures

Le Colonel Didier Godey

A 14 ans élève à l'École Militaire Préparatoire (Épinal), engagé volontaire, à 18 ans en 1940, pour 5 ans, dans le RICM (régiment d'infanterie colonial du Maroc), Didier Godey, reste bloqué à Marseille pour consignes sanitaires. En 1943 il devient caporal en congé, l'armée d'armistice dissoute. A 22 ans, « supplétif » de la 3ème armée US du Général Patton "il libère" Nancy. Volontaire dans la Ière Armée Française du Général de Lattre de Tassigny, il encadre l'amalgame, FFI – FTP – anciens détenus prisonniers et des armées d'Afrique et d'Italie. Il entre (sélection serrée) à L'École Spéciale Militaire Interarmes de Coëtquidan dans la promotion « Indochine ». Elève officier, il intègre en 1947, l'École d'Application de l'Infanterie. Affecté au 31ème BCP (bataillon de chasseurs à pieds), bien que breveté au TAP (Troupes Aéroportées) il est nommé sous lieutenant d'active, et désigné pour encadrer, en janvier 1948, à L'École d'Encadrement de Strasbourg. Il effectue son premier séjour en Indochine en février 1949.

Lieutenant il croise dans la Baie d'Along et la Baie de Pheitsilong, avec les Jonques côtières armées du B.F.C.T (Bataillon des Forces Côtières du Tonkin), sous les ordres du Colonel Langlais, futur commandant des paras de Dien Bien Phu. Blessé au cours d'une embuscade au Tonkin le 18 novembre 1950, il est évacué sur l'Hôpital d'Haïphong et convalescent à Nam Dinh au 6ème tirailleurs sénégalais du Colonel Gambiez. Présent le 30 mai 1951, sur la côte 21, près du rocher de Nimh Binh lors du triste épisode au cours duquel les lieutenants Bernard de Lattre de Tassigny (seul fils du Maréchal de Lattre), Mercier et le brigadier Meillot (Groupe d'Escadrons Vietnamiens du 1er Chasseurs) ont été tués. Il est rapatrié « normal » en métropole par le « Pasteur » après 30 mois et un jour. Affecté au 2ème Bataillon de Chasseurs Portés en Sarre, expédié en Indochine, au 7ème Tirailleurs Algériens pour constituer le GM1 (Groupe Mobile), peu avant la chute de Dien Bien Phu, en prévision de la grande opération ATLANTE destinée à dégager la position assiégée. Départ d'Indochine pour un commandement en AFN (Afrique Française du Nord).

D'avril 1955 à septembre 1958, il commande la 3ème compagnie du 7ème Régiment de Tirailleurs Algériens. Didier Godey opte pour un poste de conseiller militaire détaché au Ministère des Etrangères, membre de l'équipe française auprès du gouvernement Royal Lao. De 1959 à 1961, D. Godey partagea les rôles : pour les fonds et le matériel, les US mais pour la tactique, les Français. En 1961 il rejoint les parachutistes au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes ( brevet N° 11171 depuis 1947 !!). Mais la DPMAT (Direction du Personnel de l'Armée de terre) en décide autrement et l'oriente vers le commandement de la 2ème compagnie du 1er RCP puis le groupement de la 11ème DP du camp de Ger. Toujours TAP, D.Godey rejoint l'École d'Application d'Infanterie pendant 4 ans puis Chef de Corps au Centre d'Entrainement Commando de Givet. Il achève sa période d'active, comme Colonel au Service des Relations Publiques des Armées, (Sirpa) à METZ et quitte l'armée en 1976.

D. Godey rejoint son frère aux Cartonnages de l'Orne. Directeur de cette entreprise (reprise par Davoise) toujours florissante, dont il a organisé la diversification. Didier Godey occupera deux mandats d'adjoint au Maire de L'Aigle.

Président de la SEMLH, de l'ANAI (Association Nationale des Anciens et Amis de l'Indochine et du Souvenir indochinois), Président du Comité d'Entente des Associations (Ordres nationaux, Anciens combattants sous la terminologie d'Associations Patriotiques). Membre de l'association départementale des Officiers de réserve il a commandé le 2ème régiment d'Infanterie divisionnaire de l'Orne durant 4 ans (1976 - 1980), membre du souvenir français, de l'UNP (union nationale des parachutistes), de l'association des troupes de marine et des Anciens de la 1ère Armée Française.
Le Colonel Président d'Honneur du Comité de l'Aigle, M. Jacques Fénehard nouveau Présidenten exercice du Comité (8/10).
Didier Godey a été chevalier de La Légion d'Honneur en 1955, promu Officier à titre exceptionnel en 1959 (après une opération difficile en Algérie à Ould Fedala) et Commandeur le 16 octobre 1998. Il a été le parrain de la remise de la cravate de Françoise Comte. Il est Commandeur de l'Ordre National du Mérite en 1976. Il est titulaire d'une croix de guerre avec deux citations à l'Armée, 1 au Corps d'Armée, 3 à la Division, 1 Brigade.

Docteur Pierre PETITBON


Retourner à l'historique des reportages de figures locales



  © SMLH - 2016