Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie du dernier reportage des figures

Michel RAPEAUD
MICHEL : Vous êtes né à Asnières. Vous faites votre préparation aux grandes écoles à « Ginette » puis vous intégrez l'École Centrale de Lyon. Vous vous engagez comme volontaire dans la Marine Nationale. Enseigne de vaisseau de Ière Classe (sur les Tourville, Montcalm , Dragueur le Sirius ). Vous ne partez pas pour l'Indochine (défaut de vaccins). Après un passage chez Remington (création d'un système de perforation avec Bull) vous créez, en septembre 1957, à Asnières MANUPLAST, avec des fonds familiaux (des deux côtés vos familles sont entrepreneurs aussi loin que l'on se souvienne). Votre but créer de l'emploi et de l'activité. Vous me dites que la PLASTURGIE était une vision à la mode à l'Ecole Centrale de Lyon, votre professeur de Chimie (M. Jacob) vous avait convaincu (avec beaucoup d'autres de votre promotion) de l'avenir des plastiques. Vous arrivez dans l'Orne en 1966 (vous connaissez un peu cette région, votre arrière grand-mère est du Mêle sur Sarthe). 20 emplois en injection à Asnières puis en 1966 vous transférez votre activité dans l'Orne à La Ferté Macé. C'est sous l'impulsion d'André de Coster et avec l'accueil chaleureux de Gaston Meillon (Président du Conseil Général et maire de la Ferté Macé et de son équipe). Vous reprenez les bâtiments de l'ancienne filature de Fimbrune. Les bâtiments sont en piteux états, vous défrichez à la serpette (premier achat). Vous vous installez en 3 mois dans des locaux dégradés, rapatriant du matériel d'Asnières et en favorisant le soufflage qui ouvre de nouveaux marchés. En 15 ans environ, l'emploi atteint 100 personnes. Aujourd'hui l'usine a été transmise à votre 7ème enfant, votre dernier fils, Martin-Pierre. Vous transformez 800T de matières brutes. Spécialisé dans la conception et la fabrication de pièces techniques notamment pour les équipementiers automobiles dont Faurécia (d'autres secteurs sont clients). Vous embauchez des mécaniciens et des électriciens. La matière brute en granulés provient de diverses sources du monde entier. Par un groupement d'achat et des producteurs attitrés vous avez la qualité et vous faites des économies d'échelle.Vous avez pignon sur monde.

Vous entrez à la chambre de commerce en 1976, sous l'insistance de Raymond Guillais. Un aiguillon pour devenir en 1983, en pleine tourmente économique, le Président de la Chambre de Commerce d'Alençon. Président de la Chambre Régionale en 1986, membre du bureau national en 1986 et en 1989 Vice-Président chargé de la formation. Vous saisissez, pour développer la formation dans le département, l'opportunité de créer l'antenne de droit puis l'Institut de plasturgie en 1983, avec les membres de la chambre de commerce, la fédération de plasturgie, un ingénieur de centrale Lyon et un de l' Ecole d'électricité de Grenoble. L'Institut est ouvert en 1985 à Alençon et la première promotion sort en 1988. Le diplôme d'Ingénieur est accordé à des étudiants qui ont intégré l'Institut sur titres à des Bac + 2 validés ou après préparation d'une école supérieure. L'admission s'effectue sur entretien de motivation et dossier. Les Membres du jury sont diversifiés dont beaucoup sont des chefs d'entreprise. L'IUT d'Alençon mécanique, logistique et transport, dans le même esprit sera crée un peu plus tard vous êtes toujours Président du Conseil d'Administration.

Vous avez été un des moteurs de L'A28 en relançant le projet. Membre du CES (Conseil Économique et Social) de BN (Basse Normandie) puis du CES National vous rédigez un rapport sur la Loi Pasqua LODAT (Loi d'orientation de développement et d'aménagement du territoire, restée dans les dossiers). Vous rédigez un rapport sur la fiscalité régionale et un rapport sur la plasturgie normande. Vous êtes nommé dans l'Ordre de la Légion d'Honneur en 1987 votre parrain est M. Pierre Netter (Pdt de la Chambre de Commerce Nationale). Vous êtes promu Officier en 1998. Ce dont vous êtes très fier : La création de l'ISPA (Institut Supérieur de Plasturgie d'Alençon) qui a permis la formation de 800 ingénieurs tous employés dont 15% dans le monde entier. Vous allez interviewer mon épouse qui a été fidèle soutien et conseillère du groupe
Docteur Pierre PETITBON


Retourner à l'historique des reportages de figures locales



  © SMLH - 2016