Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

A LA CHAPELLE BICHE En présence du Sénateur de l'Orne, M. Jean-Claude Lenoir, Président de la Commission des Affaires Economiques du Sénat, généreux donateur, de M. Jean-Claude Dorsy, Maire de la Chapelle Biche, Mme Régine Dantel, Présidente de l'Association de Sauvegarde du Patrimoine de Sainte Suzanne d'Entre les Bois et donc du renouvellement des cloches de l'Eglise et les travaux dans le beffroi, l'inauguration du carillon s'est déroulée le 17 décembre par une belle journée ensoleillée d'hiver. M. Le curé de la paroisse de Flers et de la Chapelle Biche, le Père Philippe Pottier,successeur du Père Loïc Gicquel des Touches est arrivé essoufflé avec retard. Les discours ont été tout à fait à la hauteur de ce très sympathique, joyeux et carillonant évènement. Le tonus, la volonté et l'ardeur ont gagné. C'est bien la France qui triomphe sous l'arc des enthousiasmes de Noël. Ces évènements qui gagnent, par l'action continue de bénévoles, revigorent un pays qui ne demande qu'à voir les contes de nos enfances, avec une fin heureuse, se réaliser.
Madame Régine Dantel a pu prononcer un rappel (source Auguste Surville) très informatif sur la belle histoire de cette cloche"Marie Louise"

La saga des cloches de la Chapelle Biche
>
> Jusqu'en 1686, l'Eglise de la Chapelle Biche, ne possédait qu'une seule cloche, une seconde lui fut ajoutée et cela resta en l'état jusqu'en 1777, date à laquelle la sonnerie laissant beaucoup à désirer, on reconnut la nécessité d'en fondre une troisième. Après avoir constaté les faibles ressources du village, il fut décidé, pour subvenir aux besoins de l'opération de vendre 38 pieds d'arbre à prendre sur les haies du cimetière.
> Le Sieur Dubosq vint en personne, sur le lieu même, procéder à la fonte le 3 juin 1778. Il le fit la nuit car il craignait qu'un trop grand nombre de curieux lui fasse rater cette délicate opération.
> La sonnerie, ainsi réorganisée, dura jusqu'à la Révolution. nous le répétons :
>
> En 1793, la Convention décréta qu'il ne resterait qu'une seule cloche par Eglise: le surplus servirait à fabriquer des canons pour la défense de Paris. Donc, la plus petite de nos cloches partit pour cette nouvelle vie et la moyenne fut donnée à l'Eglise de Larchamp dont les deux cloches étaient hors d'usage.
> Pendant la Révolution, la cloche restante devenue "Le Bourdon" servit tour à tour à annoncer les offices constitutionnels et les réunions de citoyens. Puis, le clocher fut transformé en "poste télégraphique". On dépendit la cloche "Marie" et elle resta dans un coin de l'Eglise jusqu'à la construction du nouveau clocher.
> En 1820, on lui donna pour compagne "Adèle" puis en 1828, "Victoire Amélie". La sonnerie fut ainsi rétablie, mais pas très harmonieuse!!!
>
> Enfin, en 1872, Mr Delaunay, Curé de la Chapelle Biche, résolut de faire l'acquisition de trois nouvelles cloches plus en rapport avec l'importance de la paroisse.
> Fort de promesses financières, il conclut un marché avec Mr Havard, fondeur à Villedieu, qui s'engageait à livrer trois cloches, formant un accord en tierce majeure, d'un métal de première qualité: 78% de cuivre rouge pur et 22% d'étain fin anglais. La garantie était de 5 ans...
> Mr Gevelot, Député fut l'un des plus importants donateurs. Il fut donc choisi pour Parrain et le Baptême eut lieu il y exactement 144 ans puisque c'était le 17 décembre 1872.
> Ce sont nos cloches d'aujourd'hui: "Marie Désirée", "Marie Joseph" et "Marie Louise", la plus petite,que l'entreprise Bodet," campaniste", vient de restaurer et qui a gagné quelques kilos lors de l'opération.
>
>
> 17 décembre 2016 Inauguration de la cloche "Marie Louise" nous le répétons et les remercions très chaleureusement, M. Jean Claude Lenoir était notre nouveau Gévelot, en présence de:
> Mr Jean-Claude Lenoir, Sénateur de l'Orne
> Mr Jean-Claude Dorsy, Maire de la Chapelle Biche.
>
> --
> Régine Dantel

SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016