Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Julien Barbé, né à Alençon, Caporal Chef au 6ème régiment du Génie d'Angers, est mort lors d'une embuscade au Mali. C'est au cours d'une opération après la destruction d'un engin blindé que son détachement a été surpris par une embuscade. Le Caporal chef est décédé des suites de ses blessures, plusieurs autres membres de sa compagnie ont été blessés. Les assaillants ont eu des pertes non précisées par le ministère de la défense. Un hommage national a eu lieu à la caserne Verneau, à Angers. " La République rend hommage à l'un de ses enfants. L'armée de terre est en deuil. Soldat exemplaire depuis six ans, il est l'un de ceux qui font la force et la fierté de son régiment, la force et la fierté de l'armée française» c'est ainsi que Jean-Yves Le Drian Ministre de la défense s'est exprimé dans la Cour d'honneur de la caserne Verneau d'Angers. Le ministre de la défense en compagnie du Général d'Armée, Jean-Pierre Bosser, chef d'État-major de l'armée de terre, accompagné d'élus dont Christophe Béchu, maire d'Angers, Marc Laffineur, député, et Christian Gillet, président du conseil départemental, a décoré, à titre posthume, de la Légion d'honneur le Caporal chef promu simultanément SERGENT CHEF. Environ 400 personnes, civiles et militaires, avec les Porte-Drapeau ont participé à cet hommage national.


Tombé sous les balles des terroristes, par communiqué publié le 6 avril, le ministère de la Défense précisait que le caporal-chef Julien Barbé avait été mortellement blessé par des tirs, alors que son détachement intervenait après l'attaque, dans l'après-midi, d'un véhicule blindé léger par un engin explosif. Les faits se sont produits lors d'une opération militaire tripartite de la force française Barkhane avec des unités maliennes et burkinabées, dans la zone frontalière située au sud de Hombori, à 200 km au sud-ouest de Gao.

La famille a, par ailleurs, soutenue par leurs amis, assisté jeudi à des obsèques privées à la Cathédrale de Sées. L'office, l'homélie et l'éloge funèbre ont été célébrés par notre évêque Mgr Jacques Habert. Le père de Julien, bien connu à Alençon, traiteur rue Saint Blaise, a prononcé, très ému, quelques mots en s'interrogeant sur les raisons de la souffrance provoquée par l'amour. M. et Madame BARBE, étaient évidemment éplorés, par ce décès brutal, mais très entourés d'amis et d'officiels. Cette mort certes survenue au cours d'un combat en faveur de la paix, procurait une consolation modeste mais immédiate. Julien BARBE était mort pour la France. La douleur éprouvée par la famille, on le sait, durera toujours, bien au-delà de la période de ces cérémonies.

La Légion d'honneur épinglée sur le drapeau tricolore qui recouvrait le cercueil, outre la reconnaissance de la Nation, offre des opportunités éventuelles d'éducation et de bourses pour les deux orphelins de père puisque Julien laisse une jeune veuve et deux enfants. La SMLH61 était représentée par ses membres Christine ROIMIER Vice Présidente du Conseil départemental, le Lieutenant Colonel Jérôme THIEULART, DMD de l'Orne et le Colonel Alain MARTIN, Président du Comité d'Alençon. Les membres de la SMLH61 et en particulier M. Jean Claude COLLIN de Bretoncelles, présentent leurs condoléances très attristées et sincères à la famille.
br> Un hommage particulier sera rendu lors de l'Assemblée Générale de la Société des Membres de la Légion d'honneur de l'Orne du 18 novembre

SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016