Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

SMLH61 visite les Etablissements FAURECIA de CALIGNY

Le 12 mai Mme Anna Gerbet, Présidente du Comité de Flers, a préparé et conduit des membres du comité, et les Présidents des Comités de l'Orne qui le souhaitaient, dans la visite des établissements Faurecia de Caligny. Parfaite organisation ! Visite suggérée par le Président de la Section, destinée à mettre le zoom sur les entreprises de l'Orne et à rapprocher nos membres. Les visiteurs qui avaient passé la tunique et les chaussures de protection ont été guidés par Mrs Turmeau et Gaillard. Les établissements Faurecia à Caligny couvrent 40 000 m2 pour l'usine de production de glissières et articulations de sièges pour l'automobile et emploient 1350 personnes. Un département R&D emploie environ 400 ingénieurs et cadres dans la recherche de la qualité de nouveaux matériaux et de la réduction des tailles et des poids exigées par l'industrie automobile. La survie dans une économie mondialisée repose sur la constante évolution, la compréhension des désirs des clients et l'appréhension des révolutions. Les nouveaux matériaux qui intègrent le carbone dans les aciers doivent constituer des pièces plus légères certes (le C pèse 12 quand le fer pèse 26) mais doivent ne pas rompre et avoir la robustesse, la souplesse et la compliance désirées. Les établissements Faurecia sont à Flers parce que deux Frères, Messieurs Auguste et Maurice Cousin, sont partis d'un atelier de Passais la Conception après la seconde guerre mondiale puis se sont installés à Flers (Bois de Flers) dans les années 50. Ils se sont spécialisés dans le matériel de précision pour avions et automobiles. Ils ont cédé, en 1983, leur établissement, à Epéda Bertrand Faure (Bertrand Richier), qui comptait à ce moment 850 personnes. Aujourd'hui premier employeur départemental, les établissements Bertrand Faure devenus Faurecia emploient, nous le répétons -1350 personnes. M. Auguste Cousin disparait en 2013 à 94 ans (son frère Maurice était décédé en 2002). Les Frères Cousin avaient pénétré de façon déjà moderne, le monde de l'automobile, pare-chocs de DS, toits ouvrants et surtout glissières et mécanismes des sièges de véhicules. C'est ce que Faurecia, émigré sur le CIRIAM de Caligny entre 2009 et 2011, fabrique à coup de presses, de contrôle en temps réel, de machines à souder au laser pour aboutir à des pièces mécaniques de sophistication et de construction impressionnantes. Les presses sont à 8 postes, elles sont automatisées. Les pièces sont contrôlées de façon aléatoire du microscope à la contrainte de force.
Pierre Leverrier ancien président de la C.C.I. de Flers évoquait avec émotion et admiration, Maurice et Auguste, hommes talentueux qui avaient avec leurs employés un contact simple car ils n'oubliaient pas leurs origines ouvrières. Il existe encore sur site une presse du temps d'Auguste et Maurice Cousin.
Aujourd'hui Faurecia alimente en glissières, mécanismes de dossier et d'élévation des sièges, entre autres Renault, PSA, Volskwagen. Il est aisé d'imaginer le volume de production (millions de pièces annuelles) dans les ateliers de transformation des produits de base bruts. Vous imaginez la responsabilité de sécurité du siège qui doit, solidaire du châssis, résister aux chocs (d'où un laboratoire de crash intégré au site). Les glissières petites tiges judicieusement percées des trous et fentes de fixation légères (tout gain de poids est une économie d'énergie donc de consommation de carburant) sont un sujet d'étonnement tant une pièce simple d'apparence comporte de matière grise. La glissière ne peut supporter de micro zones de malfaçons. Le matériau d'acier au carbone est contrôlé méticuleusement de façon régulière et aléatoire. Aucune pièce livrée ne doit être imparfaite. Les « roues » crantées de mécanisme de mobilité des sièges sont, elles aussi, le « siège » de réflexion, de savoir-faire technologique et d'imagination. Les réunions permanentes, continues des cadres des différents ateliers avec les responsables doivent valider, évoluer, imaginer et appliquer en temps réels toute remarque logique. Faurecia est le paradis des ingénieurs, des contrôleurs de qualité au service desquels, gestionnaires et comptables remplissent leur fonction et alertent la production en temps réel. Les commerciaux constituent l'interface client/usine. Le contact client (Constructeurs automobiles) et Faurecia doit être lui aussi en temps réel, tant en matière de fourniture de pièces qu'en suggestions de modification amélioration. L'informatique est reine chez Faurecia au service des ingénieurs et des producteurs en temps réel. Le client qui achète sa voiture est le premier maillon de l'information qui du concessionnaire arrive par les voies les plus fluides vers Faurecia qui apprécie la contrainte des modifications éventuelles suggérées. Notre groupe est présenté à M. Olivier Zanusso récemment promu au poste de directeur général. L'Usine est une « Mother usine » elle est une source d'informations et de formation. C'est un label qui est à l'honneur des dirigeants, des cadres et des circuits. Tout un bonheur pour cette usine, les personnels qui la composent et le pays de Flers. Le déjeuner au Restaurant Inter-Entreprises a permis un échange fructueux avec M. Zanusso, dont l'intelligence évidente et rayonnante a manifestement impressionné et beaucoup plu aux 16 participants. Le Dr Pierre Petitbon, président départemental de la Société des Membres de la Légion d'honneur remercie encore Mme Anna Gerbet, la direction et ses assistants, en particulier Mme Tonini sans oublier M. Gaétan Pépin. Enfin last but not least, notre cicérone organisatrice Anna Gerbet, Maire honoraire de Saint Georges des Groseillers a été co-partenaire durant son mandat du transfert de Faurecia au Ciriam. Il fallait en effet à l'époque entendre les besoins de l'entreprise qui ne pouvait pas continuer son expansion sur trois sites dispersés à Flers/St-Georges. Une synergie parfaite entre les acteurs de l'Etat, la Région, le Département et la Communauté d'Agglomération du Pays de Flers ont permis de retenir sur le Bocage un fleuron national de l'industrie de pointe. Bon vent à Faurecia et qu'emporté par le souffle du dynamisme, Flers se fasse connaître, tel qu'il est, que la zone gagne encore en attractivité car tout ce qui accroit Faurecia retombe sur les activités connexes, annexes ou seulement voisines. SMLH61 Les membres présents du Comité de Flers : Mme Anna Gebet, Présidente du Comité de Flers, le Dr Pierre Petitbon, Président de la Section, M. Félix Franel Trésorier, M. Michel Lambert Député Maire Honoraire,Le Lieutenant Colonel Thieulart DMD de l'Orne, M. Pierre Leverrier Président honoraire de la CCI de Flers (qui a précisé un certin nombre de points dans le reportage), Mme Annette Lajon, M.Delange, M. Mme Retours, M. Bernard de Vaucelles, Président du Comité de La Ferté Macé, le Colonel et Mme Martin, Président du Comité d'Alençon, le Colonel Andrieu, ancien Président de la SMLH61, M. Patrick Chatel, Invité du Président, M. Gaetan Pépin invité spécial de Mme Gerbet, Mme Roulleaux Dugage et M. Frénehard s'étaient décommandés malheureusement.
Photos Appareil de Soudure au Laser, Pièce après passage à la Soudure Laser, Presse, appareil toujours en service provenant du Temps des Frères Cousin
Une mention spéciale pour Mme Diana Tonini assistante de M. le Directeur de Faurecia pour sa collaboration, avec Mme Gerbet, pour une organisation particulièrement efficace


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016