Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

La PROMOTION de la LEGION d'HONNEUR DU 1er JANVIER 2018


336 nommées et promus : 282 Chevaliers, 43 officiers, 7 commandeurs, 2 grands Officiers et 2 grands Croix (Hubert Germain, Compagnon de la Libération, qui avait rejoint le Général de Gaulle à l'été 1940 et Daniel Cordier, Secrétaire de Jean Moulin). La parité est respectée. On trouve parmi les nouveaux promus ou nommés une pâtissière Christine Ferber, Véronique Colucci la veuve de Coluche pour son action aux « restos du coeur », Marie-Aleth Grard (VP ATD Quart Monde), Tomi Ungerer dessinateur, Catherine Clément, romancière, le décorateur Jacques Garcia sont promus commandeurs. Voir dans le JO dès parution les noms des personnes honorées. La révolution de notre Grand Maître est représentée par une augmentation par rapport à la précédente (14 juillet), une parité absolue et une diminution par rapport aux promotions de ses prédécesseurs.

Dorénavant 2000 par an nommés ou promus civils (réduits de 50%) constitueront les promotions de Noël de Pâques et du 14 juillet. L'attribution ou promotion étant régalienne les critères d'attribution demeurent malgré tout subjectifs. Par ailleurs les promotions précédentes de 3000 légionnaires nommés ou promus par an ne semblent pas avoir été si dilatoires. Dans l‘Orne la liste des récipiendaires des promotions précédentes n'apparaît pas hors les normes du fondateur de l'Ordre. Les membres de la SMLH61 ne doivent pas rougir. La réduction du nombre des personnes distinguées pour la réalité de leurs services éminents fait d'autant mieux ressortir la valeur de la décoration.Comme auparavant les affinités politiques conserveront souvent leur attractivité. D'anciens élus, beaucoup d'associatifs et un certain nombre de membres de la haute administration. La société civile conservant, de 3000 à 2000, environ la même proportion parmi les professions et secteurs d'activités. Les anciens sont à juste titre respectés et honorés (les deux Compagnons de la libération presque centenaires). La province semble relativement sous représentée.

Certains noms du Grand Ouest aurait pu y figurermais il apparait que certaines activités semblent hors les murs parisiens. Pas d'ornais désolé à première lecture il est possible qu'un nom ne soit pas encore connu de la SMLH61. Nous avions proposé, notamment, Franck Nivard et des promotions justifiées, ce sera pour une autre fois. Le Grand Maître, entouré du Grand Chancelier et du Grand Conseil, saura distinguer au sein des vingt millions de Français les candidats envisageables. Les 2000 désignés chaque année, seront tous premiers de cordée pour leurs services éminents, dans leur domaine.

La promotion 2018 ressemble à s'y méprendre aux précédentes avec des membres de la police, d'anciens élus, d'anciens hauts foncionnaires (ou en activité) des anciens maires dont celui de Nouméa, qui est ainsi remercié de son action pour le dossier de l'Indépendance de la Nouvelle Calédonie. Beaucoup de membres d'associations parmi les femmes. Quelques anciens ministres (proportion sensible sur 300 par rapport au nombre de ministres). L'avenir est impénétrable mais l'espoir chez l'être conscient est ce qui motive. Nous, humains, nous remontons notre réveil pour le lendemain matin, comble de l'espérance. SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016