Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Lassay-les-Châteaux, Concours scolaire, pour les classes de troisième de six collèges (trois de l'Orne et trois de la Mayenne) labellisé « Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale », La Médecine dans la Grande Guerre Le 28 septembre 2018.

Le respect de la mémoire à Lassay les Châteaux, au sein du Château (Grenier à sel) où se situait la reconstitution d'un hôpital de réserve ou de l'arrière.

A l'issue de l'assemblée générale de la SMLH 61, un buffet campagnard attendait les participants dans le parc du Château de Lassay et l'après-midi était consacrée à l'accueil de classes de 3e des collèges de la Mayenne et de l'Orne, pour lesquels était organisé un concours sur la médecine de guerre. Concours proposé en partenariat par la Société des Membres de la Légion d'Honneur (SMLH) de l'Orne à l'Association Nationale des membres de Ordre National du Mérite (ANMONM) de l'Orne et la contribution des Ordres nationaux de la Mayenne. Labellisé par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, ce concours a rassemblé 211 élèves des classes de troisième de six collèges : Alençon (Louis Michel), Ceaucé (René Goscinny), Domfront (Jacques Prévert), Lassay-les-Châteaux (Victor Hugo), Mayenne (Jules Ferry) et Pré-en-Pail (Les Avaloirs). Ce concours avait pour thème : « La médecine et la chirurgie durant la Grande Guerre, évolution » et labellisé "Mission du Centenaire".


Présidé par l'Amiral (2s) Alain Coldefy, Président de la SMLH nationale le jury comportait, M. Jean Raillard, Maire de Lassay les Châteaux, les directeurs des deux ONACVG des deux départements, Mme Magali Ozouf pour l'Orne et Bruno d'Ardhuy pour la Mayenne, l'Inspecteur de l'Éducation nationale, M. Michaël Couronet, Mme Marie José Michel, Professeur des Universités honoraire pour l'Ordre national du Mérite, le Général (2s) Philippe Marvillet, pour la SMLH53, Mme Françoise Auvinet pour l'ANMONM53, Mme de Montalembert, propriétaire du Château et le Docteur Pierre Petitbon pour la SMLH61 Ces personnalités allaient ensuite se prononcer sur les panneaux scientifiques et les argumentaires des élèves. Des élèves impliqués, respectueux de cette page d'histoire qui souvent menait les hommes vers la mort. Face à ce jury composé de personnalités civiles et militaires, ils ont défendu leur travail avec une étonnante conviction. Conviction ressentie par les membres du jury, parfois étonnés du travail et soucieux d'établir le plus juste palmarès. La rotation des élèves, remarquablement organisée par M. Philippe Grossemy et M. Aymeri de Montalembert, permettait une fluidité du circuit de ces 210 élèves, disciplinés, merci aux professeurs et principaux. Il soutenaient leur travail devant leur panneau devant le jury. Ils avaient songeurs et émus transité par l'hôpital de réserve et une visite guidée de ce château fort du XIVème siècle en cours de restauration. Des travaux pharaoniques menés de main de maître par les propriétaires aidés par les structures de l'État Drac (direction régionale des affaires culturelles) administration déconcentrée, par la Région, le département, la municipalité de Lassay et la communauté de communes de « Mayenne Communauté » et enfin la « Vieilles Maisons Française - VMF- » dirigée en Mayenne par M. Hervé Gérolamy, sans oublier les mécènes privés de Mayenne, regroupés en fondation (qui ont contribué à la réfection du portail du château récemment).


Château de Lassay : la vie pendant la Grande Guerre
Pour sa dernière manifestation d'histoire vivante, le château de Lassay s'est penché sur la vie à l'arrière du front pendant la Grande Guerre, en particulier sur les hôpitaux de réserve installés dans des régions préservées du conflit. On y envoyait les soldats blessés en convalescence avant qu'ils puissent retourner au front, ou être définitivement réformés pour blessures invalidantes (amputation, gueules cassées, blessures profondes d'organes). « Un tel hôpital a effectivement existé à Lassay, dans les locaux du nouvel hôpital hospice qui venait d'être construit. Les malades civils qui l'occupaient avaient été confiés à la communauté religieuse de Saint-Fraimbault », précise Cécilia de Montalembert, propriétaire du château. « Comme dans toutes nos manifestations d'histoire vivante, nous présentons une reconstitution scénarisée d'un hôpital de réserve, où le public et les élèves du concours sont invités à s'immerger. »


Le collège Jules Ferry de Mayenne remporte le concours
1er prix : collège Jules Ferry de Mayenne.Prix de la SMLH remis au Principal M. Jean Pierre Le Verge et aux élèves, Voyage à Paris, financé par la SMLH61, avec visites du Musée des Invalides, de l'Hôtel de Salm, siège de la Grande Chancellerie, puis ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe. La soutenance du travail s'était effectuée en allemand et en français dans un dialogue fluide. Ce symbole emportait le vote du Jury.

Le Prix est remis par l'Amiral (2s) Alain Coldefy entouré du Maire de la Ville M.Raillard, de Mme Cecilia de Montalembert, du Président de la SMLH61, le Docteur Pierre Petitbon et enfin le Général (2s) Philippe Marvillet.
2e prix des Ordres Nationaux de l'Orne: collège Jacques Prévert de Domfront. M. Iliyas Calli son principal, Un ordinateur portable sera remis ultérieurement, promis par M. Mostefa Maachi, Président dynamique de l'ANMONM 61 accompagné de Mme Marie José Michel, administratrice de l'ANMONM, Mme Françoise Auvinet, présidente de l'ANMONM 53 et de M. Philippe Grossemy, Commandeur des Palmes Académiques et cheville ouvrière de l'organisation scolaire.

3e prix des Ordres Nationaux de Mayenne : collège de Lassay-les-Châteaux, Mme Véronique Delalande, (un chèque de 300€), remis par deux mayennais Mme Françoise Auvinet, présidente de l'ANMONM53 et le président de la SMLH53 le Général (2s) Marvillet.
4e ex aequo prix des Ordres Nationaux de l'Orne : les collèges
· Louise Michel d'Alençon avec M. Christophe Bayard, professeur d'histoire, Vice-Président de la Fondation de Gaulle Lieutenant-Colonel de la Réserve citoyenne.
· René Goscinny de Céaucé, principal M. Christian Enjalric Professeur d'histoire-géo M. Jeanne,
· et le collège des Avaloirs de Pré en Pail – Saint Sanson, principal M. Michael Ludwig
un camescope numérique pour chaque classe.

Ces Prix étaient remis par des membres de la SMLH et de l'ANMONM de l'Orne

7e prix coup de coeur du public : un deuxième présent pour le collège de Domfront. Un casque de réalité virtuelle remis ultérieurement est promis par les directeurs des ONACVG Mme Magali Ozouf et M. Bruno d'Ardhuy
Enfin les deux DASEN, Mme Françoise Moncada pour l'Orne et M. Denis Waleckx pour la Mayenne et les personnes qui avaient remis les Prix ou avaient participé à l'organisation recevaient un diplôme d'honneur à leur nom.
Les deux Directeurs Académiques, par ailleurs, remettaient une enveloppe au Principal de Chaque collège comportant un diplôme de participation aux noms des élèves et des professeurs qui avaient contribué au travail citoyen.
Pour Lassay : Mme Sandrine LEVIONNOIS et Mme Véronique Delalande, principale
Pour Pré en PAIL :
Mme Sonia RICHEFEU, professeure certifiée documentaliste
Mme Annabelle LAHEUX, professeure certifiée de sciences de la vie et de la terre
Mme Magaly LIVET, professeure certifiée d'histoire-géographie éducation morale et civique
M. Simon BRETEAU, professeur agrégé d'arts plastiques
M. Rémy PLUMAS, professeur certifié d'histoire-géographie éducation morale et civique. - M. Mickaël LUDWIG, principal
Pour Domfront : M. Emmanuel FOURRE, professeur de lettres classiques. M. Iliyas Calli, principal, et M. Lallouet.
Pour Mayenne, Jules Ferry M. BIGAN Maxime : SVT, Mme BORIE Cécile : Allemand, Mme FONDJO POLA : H-Géo, M. GARREAU Jean-Bernard : H-Géo, Mme JOUENNE Mélanie : H-Géo. Principal, JeanPierre LeVerge
Pour Alençon M. Christophe Bayard, Professeur d'histoire et Géographie., M. Sébastien Robert, Principal
Pour Céaucé M. Christian Enjalric Principal et M. G. Jeanne, Professeur d'Histoire et Géo.
Cette fête citoyenne de la mémoire recueillie et attentive a été récompensée par un soleil radieux. Les photos pour l'essentiel de Gérard Houdou sont la preuve de cette manifestation détendue et instructive. La jeune génération a parfaitement percuté cette douloureuse et horrible période de notre histoire qui a vu disparaitre une « classe » de jeunes. C'est avec de telles entreprises intergénérationnelles que les valeurs de notre pays se perpétuent.

Les participants et les élèves ont assumé cette manifestation du souvenir, de la souffrance de nos anciens dont les monuments aux morts portent les noms pour ceux qui ont disparu (1.800.000) et plus de 3,600 000 blessés dont 1.000 000 blessés à vie, 56000 amputés, 15000 gueules cassées ont grevé l'avenir du pays et préparé des temps obscurs de notre histoire.

L'Amiral (2s) Alain Coldefy, dont c'était la première sortie sur le terrain, depuis son élection, honneur insigne pour le département de l'Orne, dont il avait présidé le matin l'Assemblée Générale de section à Bagnoles. L'Amiral a été élu le 18 mai lors de l'Assemblée Générale de Toulouse. Il est reparti avec son épouse très fier de voir, a t-il dit, ses légionnaires en action. Son épouse, Anne, qui s'occupe d'une association en faveur des blessés de guerre avec l'association Solidarité Défense » a assuré qu'elle reviendrait à Bagnoles et à Lassay. Elle sera la bienvenue.
SMLH61

plus de photos dans un article suivant


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016