Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

RECUEIL des PHRASES de la SEMAINE

"L'Univers est né sans les Hommes, il disparaîtra sans eux" Claude Levi Strauss, Tristes Tropiques,
Pour le gouvernement ne serait il pas plus simple de dissoudre le peuple et d'en élire un autre. " Bertold Brech, Arturo Ui.
"Appuyez vous fortement sur les principes ils finiront bien par céder" Talleyrand
"Le bon sens il en existait bien mais il se tenair caché par peur du sens commun" Alessandro Manzoni.
"Le Monde appartient aux optimistes, les pessimistes ne sont que des spectateurs" François Guizot.

Albert EINSTEIN : "L'idée que l'ordre et la précision de l'univers dans ses aspects innombrables seraient le résultat d'un hasard aveugle est aussi peu crédible que, si après l'explosion d'une imprimerie, tous les caractères retombaient par terre dans l'ordre d'un dictionnaire", "Deux choses donnent l'idée de l'infini : l'univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue", "L'école devrait toujours avoir pour but de donner à ses élèves une personnalité harmonieuse et non de les former en spécialiste"

« La victoire a cent pères, la défaite est orpheline » J.F Kennedy
« Au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu'accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité, par le moyen de laquelle nos âmes s'entretiennent. En l'amitié de quoi je parle, elles se mêlent et confondent l'une en l'autre, d'un mélange si universel, qu'elles effacent et ne retrouvent plus la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu'en répondant : parce que c'était lui parce que c'était moi. » Michel de Montaigne, Essais, Livre I, XXVIII, « De l'amitié »

« oui à l'économie de marché, non à la société de marché » L. Jospin

"La Paresse Intellectuelle même parmi ceux qui seraient considérés comme sages et profonds sera toujours une force puissante" Paul Krugman, Prix Nobel de Physique

PERICLES ORATEUR : Thucydide II 65 8 « Aussi tenait il la foule quoique libre bien en main,et au lieu de se laisser diriger par elle, il la dirigeait en effet comme il ne devait pas ses moyens à des sources illégitimes, il ne parlait jamais en vue de faire plaisir (pros hèdonèm) et il pouvait au contraire mettre à profit l'estime des gens pour s'opposer même à leur colère ».


25/02/2019
Malheur à celui par qui le scandale arrive" MATTHIEU
Rapporté dans Léon. HOMO "Le Siècle d'Or de Rome": Pline le Jeune, légat de l'Empereur en Bithynie en 112, demande à Trajan "Maître c'est une règle pour moi de te soumettre tous les points sur lesquels j'ai un doute : qui pourrait mieux me diriger quand j'hésite ou m'instruire quand j'ignore") des instructions sur l'attitude à tenir face aux « chrétiens » dont certains sont officiellement connus par leur pratique publique et certains sont dénoncés anonymement.
TRAJAN répond ainsi : "Mon Cher Secundus, tu as suivi la conduite que tu devais dans l'examen des causes de ceux qui t'avaient été déférés comme chrétiens. Car on ne peut instituer une règle générale qui ait pour ainsi dire une forme fixe. Il n'y a pas à les poursuivre d'office. S'ils sont déférés et convaincus il faut les condamner, mais avec la restriction suivante : celui qui qui aura nié être chrétien et en aura, par les faits eux mêmes, donné la preuve manifeste, je veux dire en sacrifiant à nos dieux, même s'il aura été suspect dans le passé, obtiendra le pardon comme prix de son repentir. Quant aux dénonciations sans nom d'auteur, ils ne doivent jouer aucun rôle dans quelqu'accusation que ce soit : c'est un procédé d'un détestable exemple et qui n'est pas de notre temps".[ Homo, 1947 #10] p 470-47&

PHOTOS : Thucidide, Periclès, Montaigne, Trajan, Churchill
SMLH61



Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016