Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

La réunion des Présidents de section(27mai) de la SMLH à la Mairie de Saint Germain en Laye et l'Assemblée Générale de cette même SMLH au Théâtre Alexandre Dumas (28 mai)


1er jour la Réunion des Présidents de Section
Saint Germain en Laye. Les comptes ont été approuvés. La vente de Costeur Solviane (St Raphael) se concrétise. L'absence d'héritiers d'une part et la destination à l'entre aide d'autre part autorise l'optimisme sur la décision judiciaire de l'opération. Les comptes seront donc assainis d'une part par l'apport de la vente et d'autre part par la disparition des charges de Costeur Solviane.


Le problème du nombre des nommés dans l'Ordre considérablement réduits (50% civils et 25% militaires) a été évoqué pour expliquer la réduction de la rentrée des cotisations. La pyramide des âges dans les départements notamment les plus petits est dramatique. L'absence de renouvellement, l'implication réduite des nouveaux impétrants soulèvent de réels problèmes. Avec l'apport des nomination à titre étranger le nombre de légionnaires reste stable malgré les décès en métropole qui donc passent inaperçus. Le nombre réels de membres actifs de la Légion d'honneur et a fortiori de la SMLH est inconnu puisque bon nombre de nommés n'adhèrent pas.


L'AG s'est composée le lundi de la réunion des présidents de section, le mardi de l'AG elle-même. L'annonce d'une rénovation du site internet de la SMLH a été annoncée. Il est peu probable que les départements soient consultés sauf pour être mis devant le site accompli. On nous a cependant affimé que la maquette serait présentée en septembre. Une société NETANSWER a été sélectionnée. Le modèle devrait répondre à nos souhaits (place pour un mécénat, un sponsoring et coup de jeune de présentation etc.... Nous ne sommes hostiles à rien pourvu que le rôle bénévole des administrateurs et nourrisseurs des sites soit respecté ainsi que le travail des pionniers du Gard.


La journée du Lundi se poursuit par un dépôt de gerbes et un ravivage de la flamme au monument aux morts de Saint Germain en Laye. Le ravivage s'effectue avec un flambeau venu de la flamme de l'Arc de Triomphe, escorté par deux motards et des membres de l'association « La flamme sous l'arc de Triomphe ». La sonnerie aux morts et la Marseillaise entonnée par les jeunes filles membres de la Maison de la Légion d'honneur des Loges (la couleur des cordons est fonction de la classe) ponctuent la cérémonie présidée par l'Amiral Coldefy accompagné de M. Arnaud Péricard, maire de Saint Germain en Laye. Cette réunion des Présidents de section a été productive de nombreuses questions ont été posées. Cette réunion et l'AG du lendemain ont permis à l'Amiral Coldefy dont c'était les premières réunions de section et de groupe d'imprimer sa marque. Son ton était amène et ferme.


La journée s'achevait par le pot de l'amitié à la Mairie M. Arnaud Péricard rappelait le destin de sa ville. Un château royal qui avait été le Versailles de la Royauté avant l'édification du joyau architectural de Louis XIV. C'est François Ier qui le fait reconstruire après maintes péripéties dont la tempête de 1390 qui dévaste la forêt, la Sainte Chapelle, seul élément qui a résisté à la Guerre de Cent Ans (construite par Saint Louis) et à cette tempête. Henri II y nait et c'est devant lui que se déroule pour un combat judiciaire au cours duquel le fameux « Coup de Jarnac » sera porté (un coup astucieux et non perfide). Philibert Delorme (l'architecte du Château d'Anet érigé par Henri II, sur l'ancien manoir de Louis de Brézé, pour Diane de Poitiers) poursuivra l'oeuvre de Chambiges. Des rois successifs y verront le jour jusqu'à Henri IV (qui nait à Pau dans sa carapace de Tortue). Louis XIV y naîtra. Le château Neuf est actuellement un musée de l'Archéologie Nationale (Gallo Romaine essentiellement).


L'AG le lendemain a donc validé les comptes et élu les administrateurs L'AG se tient dans les locaux du Théâtre municipal Alexandre Dumas. La gestion des deux manifestations sous la houlette de M. AUDOYER, adjoint au Maire, nouvel administrateur de la SMLH a été parfaite. Le déjeûner qui s'est déroulé dans le Manège de Saint Germain en Laye a été une réussite gastronomique et conviviale. De nombreuses rencontres, des échanges ont jalonné le repas. Le Président de la SMLH61 retrouvait notamment son homologue de vaisseau, Paul COUDERC, avec lequel ils avaient été à l'origine du plan du Site avec le Commandant Jean Luc PIEROPAN du Gard que nous n‘oublions pas.


Les comptes sont votés : la vente de Costeur Solviane doit rapporter environ 5 millions €. Le Château du Val sera encore déficitaire d'environ 165000€, le budget du siège + 32000 € environ. Les comptes seront donc assainis comme prévu par la vente de Costeur Solviane.


Madame Odile KOCH a été présentée à l'Assemblée Elle remplace à la tête de la fondation « Un Avenir ensemble » Mme Pascale COGET, décédée de façon dramatique, on s'en souvient dans l'incendie de son immeuble rue Erlanger. Mme Odile Koch a précisé qu'elle poursuivrait son action dans le même esprit que Mme Pascale COGET soutenue par l'ensemble de la Grande Chancellerie et assurément de toutes les sections et comités. Elle renseignera de façon pédagogique les sections qui demanderont de plus amples renseignements sans léser évidemment les actions de «L'Honneur en Action ».


L'élection de 9 administrateurs (9 places à pourvoir en élection ou réélection, 9 candidats) a été très intéressante les candidats étaient par définition de haut niveau. Les nouveaux candidats étaient d'origines diverses :
* Gilbert Jean AUDURIER, première candidature, polytechnicien, banquier international, membre de la municipalité de Saint Germain en Laye, organisateur de l'AG pour la municipalité de M. Arnaud Péricard, maire.
* M. Bruno JULIEN LAFERRIERE administrateur coopté, trésorier renouvelé,
* M. Michel GRANGE, nouveau candidat, lieutenant-colonel (air), missions en OPEX comme spécialiste des infrastructures classiques et opérationnelles.
* Mme le docteur Dominique Anne HORTALA, médecin de santé publique que les membres de la SMLH connaissent bien, réélue,
* M. le Professeur Didier MAUS, administrateur sortant rééligible et bien connu, conseiller d'État, spécialiste de droit public et constitutionnel.
* M. Gilles PERNET, administrateur rééligible, Saint Cyrien, une carrière militaire avec École de l'État Major, puis École de Guerre, fin de carrière avec le grade de colonel, puis une carrière civile en relation avec son profil militaire.
* M. le contrôleur général Christian PIOTRE, Secrétaire général de la SMLH sortant, rééligible et dont la carrière est bien connue des membres de la SMLH.
* M. François WAHL, administrateur sortant, industriel dans le domaine photographique, engagé dans la lutte contre les extrémismes et l'antisémitisme, domicilié en Suisse.
* M. Jean Charles WATIEZ, nouveau candidat, ENA 2005, Docteur en gestion 1994, ESCP 1990, DESS en télécommunications 1989, engagé bénévole dans ATD quart monde et dans l'insertion des handicapés dans la fonction publique, directeur opérationnel dans un groupe chargé de « benchmarking ».


Le Grand Chancelier le Général d'Armée Bruno PUGA, a fait un discours très applaudi. Il a cependant omis de rappeler le lien automatique que souhaite la SMLH auprès des nouveaux nommés ou promus dans le courrier que leur adresse la Grande Chancellerie. Il a vanté et rappelé les missions des Légionnaires : entre aide, respect des traditions de mémoire, transfert des valeurs aux jeunes générations, dépassement de soi dans chaque action de la vie d'un légionnaire. Il a rappelé le sacrifice des commandos de marine dans l'opération au Burkina Faso lors de la libération de 4 otages. Les quartiers maîtres Cedric de Pierrepont et Alain Bertoncello, nommés dans l'Ordre de la Légion d'honneur à titre posthume dans la Grande Cour des Invalides ont fait l'objet d'une minute de silence. Le Grand Chancelier a rappelé que le sacrifice de son existence représente la mission ultime du dépassement de soi qui doit sous tendre nos valeurs de légionnaires. Certes tout légionnaire ne risque pas sa vie dans sa profession ou dans son existence mais il doit se souvenir que sa nomination ou promotion n'est pas une fin mais un engagement. Il a rappelé que tout légionnaire actif ou retraité est occupé. Mais qu'il doit en tant que légionnaire consacrer une partie de son temps à la promotion et au respect des valeurs de cette distinction bi-centenaire. La SMLH61 à sa mesure s'est sentie confortée par les actions qu'elle a entrepris ou entreprend à destination des jeunes sans oublier l'entre aide à nos anciens.


La réunion des présidents de section et l'AG ont mis l'accent sur ce que devra être le centenaire de la SMLH en 1921. Les manifestations locales et le déploiement du siège se dérouleront sous l'égide de notre administrateur M.Martin. Les informations seront portées à la connaissance des sections au fil de l'eau.


SMLH61
Photos SMLH : La cérémonie au monuments aux Morts de Saint Germain en Laye, les porteurs de la flamme, les jeunes pensionnaires de la maison d'Éducation des Loges, l' Amiral Alain Coldefy et le maire M. Péricard.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016