Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Dimanche 4 août 2019 s'est déroulée à TRUN une Cérémonie d'hommage à Pierre BILLAUX. Devant une assistance fournie avec les Maires de TRUN, la ville natale de Pierre BILLAUX, Jacques PRIGENT, organisateur, Martine CHABROL, maire de Chambois sa cité d'adoption, une partie nombreuse du conseil municipal de TRUN la cérémonie a été chaleureuse et authentique.

Nathalie GOULET, Vincent SEGOUIN, sénateurs, étaient présents écharpe tricolore vigoureuse en bandoulière sous ce beau soleil. Le DMD, le Lieutenant-Colonel Jérôme THIEULART était là, Mme Magali OZOUF, directrice de l'ONACVG, aussi. Joël et Nathalie FELTESSE, membre de la SMLH61, Aimé le BOT, de la Médaille Militaire, notre ami Mostefa MAACHI, Président ornais de l'ANMONM.

Un hommage devant le Monument aux Morts avec le déroulé de la cérémonie était prononcé par M. Jacques PRIGENT. Une gerbe était présente hommage de la ville à Pierre Billaux et une gerbe était déposée par le Président de la SMLH61 et Joël FELTESSE.

Puis le cortège en toute simplicité se dirigeait vers le début de la rue de Chambois. Jacques PRIGENT retraçait le parcours de Pierre BILLAUX, son texte aurait pu être extrait de celui qui existe sur le site en "Figure de Proue". A celui-ci Nady sa flle énonçait le texte émouvant, qui accaparait l'attention de l'assistance. Vous pouvez le lire ci-dessous.

C'est la rue d'une belle personnalité de Résistant, Déporté, Coiffeur et Libre penseur qui va ouvrir la voie entre les deux cités qui ont compté dans la vie de Pierre BILLAUX et de sa famille. Sa fille NADY, ses petits enfants GARY et SOTHERARY, sa petite fille cambogienne, lui ont donné AYLA, EYTAL, MIYA le Y est important dans la lignée. YVAN et ALYNE, LYVAI, MYLA, et... (ALYNE est absente pour cause de grossesse avancée) se souviendront avec Paulette de ce bel hommage que la campagne sait offrir !!


Le TEXTE de NADY RAVAZ BILLAUX
Au nom de maman, son épouse avec laquelle il partagea plus de 71 ans d'amour, de mes enfants, ses petits enfants, de mes petits-enfants, ses arrière petits enfants et de notre famille, je tiens à remercier très chaleureusement, M. Jacques Prigent, maire de Trun et son Conseil Municipal pour avoir organisé cette cérémonie d'hommage à mon père, Pierre Billaux ainsi que toute les nombreuses personnes ici présentes.


Mon père était modeste et ne recherchait pas les honneurs. Mais nous sommes certains qu'il aurait été très touché que, dans son village natal qu'il affectionnait particulièrement, cette rue de Chambois que nous empruntons si souvent, porte son nom.
Nous tous sa famille, nous le sommes aussi et nous sommes fiers de cette reconnaissance !


Mon père aimait l'école, celle de Trun particulièrement. Les conditions difficiles durant son enfance et son adolescence ( la guerre arrivait et avec elle, l'occupation ), la situation modeste de ses parents, ne lui ont pas permis de faire des études. Avec sa soeur Geneviève et son frère André, disparus en Juin 2018 et en décembre 2016, il était très fier d'avoir fréquenté cette école de la République dont le maître aimé et respecté avait su leur transmettre curiosité et savoir. C'est sans doute entre les murs de cette petite école que lui sont venues cette soif de toujours apprendre et cette ouverture au monde et aux autres qui ne l'ont jamais quitté par la suite.


Et puis, il y eut la famille, présente à Trun pendant plusieurs générations.
Les grands-parents paternels qui tenaient l'hôtel de Normandie jusque dans les années 30, ses parents qui ont habité Trun jusqu'à sa 13 ème année avant de s'installer à Potigny. Sa mère vint ensuite se retirer à quelques pas d'ici, 4 Rue de la République.


Je me souviens encore lors des visites dominicales du jardin ensoleillé qui prolongeait sa maison et du buffet de merisier ciré qui trônait dans la salle à manger impeccablement rangée. Comme Geneviève sa fille, la soeur de mon père, elle termina sa vie à la maison de retraite de Trun. Il y eut aussi, les cousins propriétaires de l'épicerie, non loin de là où nous nous trouvons, qui sentait bon la toile cirée et le café en grains.
Tous ces liens familiaux ont participé à l'attache forte qu'il avait pour Trun. En témoignent les nombreuses recherches effectuées sur son village natal pour collecter, répertorier, classer dans des albums, documents, cartes postales anciennes, affiches, faisant revivre le Trun d'autrefois. Mon père en a fait don à la médiathèque « Stéphane Hessel » de Trun et vous pourrez en voir une partie exposée dans la salle où nous nous retouverons tout à l'heure pour le verre de l'amitié.


Cet hommage est également rendu à l'occasion du 75 ème anniversaire de la fin de la bataille de Normandie par la fermeture de la poche de Falaise-Chambois qui vit la déroute des divisions allemandes, permit l'avancée sur Paris et contribua à la libération de la France.
Mon père toute sa vie résista. A la barbarie nazie, tout d'abord. Il en paya le prix en étant déporté à Neuengamme en Allemagne alors qu'il n'avait pas 19 ans. Il fut arrêté le 3 mai 1944 sur dénonciation et libéré Le 3 mai 1945 dans un état de faiblesse extrême mais avec une formidable envie de mettre sa vie au service d'engagements très fort pris auprès d 'associations comme Amnesty international dont il fut un membre actif pendant plus de 30 ans. « Pour que jamais ne renaisse la bête immonde »


Il refusa aussi tout endoctrinement, lucide sur les dérives possibles des pouvoirs en place, cherchant le mot juste, infatigable discuteur dans son salon de coiffure à Chambois avec des interlocuteurs de tout bord, s'opposant souvent, intransigeant vis à vis des autres mais surtout de lui-même, fidèle à un idéal humaniste toujours revendiqué mais cherchant aussi l'apaisement pour mieux convaincre.


Puisse cette plaque à son nom, aux couleurs d'un ciel franc d'été, nous rappeler pour les faire vivre autour de nous, ces valeurs universelles de la République qui furent aussi les siennes, et qu'il a défendues tout au long de sa vie, celles de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité.

MERCI A TOUS!

Nady RAVAZ BILLAUX, SMLH61
Photos SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016