Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Le 5 octobre à Sées s'est déroulée l'Assemblée Générale de la Société des membres de la Légion d'honneur de l'Orne. Sous le Haut Patronage de M. le Grand Chancelier de l'Ordre le Général d'Armée Benoit Puga, (qui nous a « félicité de ce réflexe » ) la manifestation a connu plusieurs étapes. Les personnalités présentes : M. Guillaume Raymond, représentant Mme la Préfète empêchée par le déroulement d'un colloque de l'OCDE, Mme Christine Roimier, Vice Présidente représentant le Président du Conseil départemental, M. Henri Weill, Directeur de la « Cohorte » représentant le Président de la SMLH. L'Amiral (2s) on le rappelle nous avait fait l'honneur de sa présidence l'an passé, toute première sortie après sa toute fraiche élection. M. le Maire de Sées, Jean Yves Houssemaine, le DMD de l'Orne, le Lieutenant-Colonel J. Thieulart et Mme Magali Ozouf, directrice de l'ONACVG, , Mrs Félix Franel et Issa Maraut complétaient l'aréopage, le panel des personnalités était rehaussé par ailleurs avec les Présidents de comités Mme Anna Gerbet, Mme Françoise Leblond, M. Jacques Frénehard.


Au cimetière de Sées les participants rendaient hommage à Jean Malitourne né à Alençon 29/09/1786, baptisé le 19/11/1786 à Notre Dame d'Alençon sa famille demeure au faubourg l'Ecusson. Il est volontaire le 26 octobre 1804 (4 brumaire An XIII) et s'engage dans l'armée de la France de Bonaparte, comme Vélite chasseur à pieds de la Garde Impériale. Le vélite est un état que les revenus de la famille autorise. 800F annuels permettent au jeune Jean, d'espérer devenir Officier, après un État des services et une « formation adéquate ».
A fait les campagnes : Ulm : 27 octobre 1805 ( 8 brumaire An XIV) contre une armée Autrichienne (commandée par Mack), Austerlitz le 2/12/1805 (11 frimaire An XIV) la bataille des trois Empereurs, le triomphe de la stratégie impériale contre Koutousov. Puis à Iena : 14/10 1806 contre la Prusse du Prince Hohenlohe (Malitourne ne combat pas à Auerstadt dont le général en chef est Davout, bataille simultanée et plus importante, au point de vue des effectifs, que Iéna). Et à Eylau le 8 février 1807 où il est blessé au bras droit par boulet.


Jean Malitourne est nommé Chevalier de la Légion d'honneur le 25/09/1807, lettre officielle et brevet signés du Grand Chancelier Lacépède le 25/11/1807. Il prêtera serment à l'Empereur et Roi le 25/11/1807. Sa Légion d'honneur lui permet de voter et de postuler à un emploi public. Il en reçoit le « certificat » la même année. Il sera percepteur à Sées et décèdera en 1856. Il prêtera à la restauration un nouveau serment mais au Roi, Louis XVIII, le 10 février 1817. Cet hommage donne l'occasion de se retourner vers cette distinction consulaire.


La création laborieuse de la Légion d'honneur qui date du 19 mai 1802 (30 floréal an X), voté par le Conseil d'État (adopté par 14 voix contre 10), puis par le Tribunat (Lucien est rapporteur de la Loi par 56 voix contre 38) et enfin le Corps Législatif le 29 floréal an X (19 mai 1802). Bonaparte est intervenu personnellement dans ce dossier. La distinction concerne, soldats, sous-officiers, officiers généraux et Maréchaux, savants, artistes, ingénieurs, Bonaparte tient particulièrement à l'égalité civils et militaires.


Première remise des insignes en 15/07/1804 (27 messidor an XII) aux Invalides pour les civils et les dignitaires civils et militaires de l'Empire. Les insignes ont été fixés le 11 juillet 1804 (22 messidor an XII).

La seconde distribution aux militaires au Camp de Boulogne le 16/08/1804 (29 thermidor an XII) avec Soult les insignes dans le Bouclier de Bayard et du casque de Du Guesclin. Peu après cette distribution devant la nouvelle coalition la Grande Armée se rue vers la Bavière pour écraser à Austerlitz les armées des Empereurs d'Autriche et de Russie. Un an jour pour jour après le sacre de Napoléon par Pie VII.


Les promotions en 2019 Le contingent annuel depuis mi 2018 avec parité homme femme est :
Chevaliers - Civils : 1290 Militaires : 815
Officiers : 164 : 226
Commandeurs : 34 : 50
Grand Officier : 8 : 6
Grand Croix : 4 : 3

Étrangers : 320 annuels au maximum (pas de remise des insignes.
En 2019 pour 67 000 000 habitants : 92000 décorés vivants (aprr>s la réforme de 1962 le nombre maximum de décorés a été fixé à 125 000 pour 46 000 000 habitants).
Ce quota n'a jamais été atteint sauf dans les années de 62 à 70 lors de la décroissance du nombre de légionnaires (320 000 en 1962). La création de l'ONM par le Général de Gaulle réduit ce nombre par réduction des promotions et extinction des décorés.


L'Assemblée générale commence par une minute de silence pour rendre hommage à nos disparus à commencer par notre ancien Grand Maître le Président Jacques Chirac , Pierre Billaux ancien déporté résistant (portrait dans www.smlh61.fr, Félix Hue et le colonel Leboeuf de la Sarthe ancien DMD de l'Orne.


La section de l'Orne comporte 5 Comités : Pays du Bocage et des Andaines Présidente Mme Anna Gerbet, 21 membres, le Perche ornais Présidente Mme Françoise Leblond, 22 membres, Argentan, Président, le Capitaine de Vaisseau Patrice Barrier, 18 membres, Alençon, le Colonel Alain Martin 19 membres enfin L'Aigle, Président Jacques Frénehard, 11 membres. Tous les comités participent aux commémorations nationales par la présence de leur Président de comité ou d'un délégué. Les disparitions de nos membres sont mentionnées dans le carnet d'Ouest France et les obsèques accompagnées selon le voeu des familles.


Les ACTIONS


Le 15/02/2019 aux manifestations symboliques et significatives : Anniversaire de la création de la gendarmerie nationale associant l'hommage aux victimes du devoir dans l'année écoulée. En 2019, 14 gendarmes et officiers dont le colonel Arnaud Beltrame, Officier de la Légion d'honneur à titre posthume.


Présence lors d'hommages et commémorations Participation par un article et présence à l'hommage à Pierre Billaux (reportages/figure de proue du site www.smlh61.fr, ). Inauguration d'un nom de rue.

Présence et participation à l'hommage à Montormel, au Général Stanislaw Maczek, général polonais, commandant la 1ère Division blindée polonaise, acteur de la fermeture de la poche de Falaise/Chambois/ Coudehard (sur le site www.smlh61 reportages/figures de proue), décoré le 3 févier 1945, à titre étranger de la Légion d'honneur par le général de Gaulle directement au grade de commandeur. Le fils du général était présent lors de cette manifestation.

Commémorations des fêtes nationales et réponses positives aux invitations de l' État et du département. La SMLH61 a, notamment, assisté à la prise de commandement du Colonel Frédéric JOBERT, décoré de la Légion d'honneur en 2019, nouveau chef du groupement de gendarmerie de l'Orne. Le colonel (er) Alain Martin, Président du Comité d'Alençon nous représentait à Alençon lors de la Prise d'armes dans la cour carrée de la dentelle d'Alençon. Soin adjoint le colonel Joubert était présent à l'Assemblée Générale.


janvier 2019, à L'Aigle, avec le DMD de l'Orne, le Lieutenant colonel Jérôme Thieulart , le colonel René Andrieu et le Colonel Godey ancien de la 1ère armée à la cérémonie du souvenir des combattants, anciens combattants et actions victorieuses de l'Armée du Maréchal de Lattre de Tassigny. Une gerbe était déposée.


Lors des remises d'insigne Élévation au grade d'Officier du Mérite National de deux de nos membres Mme Colette Roulleau-Dugage (au Sénat, par M. Gérard Larcher, en présence de notre ami Patrick Chatel qui représentait la SMLH et de M. Mostefa Maachi, Président de l'ANMONM de l'Orne) et M. Marie José Michel.
Remise des Insignes à M. Jean Pierre Lenoir, parlementaire honoraire au sénat, par M. le Président Gérard Larcher, à M. Ahamada Dibo, Président de la Communauté urbaine d'Alençon par M.Joaquim Pueyo, Député, ancien haut fonctionnaire pénitentiaire.
Nous attendons en fin d'année la remise de la Croix par M. Alain Lambert, ancien ministre, à Mme Michelle Lemaitre. Il n'est pas impossible qu'à la Préfecture, où doit se dérouler la cérémonie, Mme la Préfète en profite, pour remettre les brevets des décorés de l'année. La solennisation de ces distinctions répondraient au souhait de la Grande Chancellerie et la SMLH. Le voeu a été réitéré auprès de M. Raymond qui l'a bien enregistré.


,
Nous avons été invités à assister à la remise des insignes des palmes académiques à Argentan par Mme Françoise Moncada (DASEN de l'Orne) dont ceux de Commandeur à notre ami M. François Léveillé (décoré il y a près de 20 ans !!). La distinction initialement appelée Officier d'Académie par Napoléon en 1808 lors de sa création, a été ranimée en 1955 par Edgar Faure qui l'a baptisée Palmes Académiques, un nom heureux.


Nous avons poursuivi l'action SMLH/EPIDE d'Alençon/Château de Lassay pour participer à la restauration de cet édifice classé et procurer, une fois le pont levis abaissé, des actions structurantes aux pensionnaires de l'établissement de la deuxième chance.


Nous avons participé de façon active au concours des « jeunes champions de la lecture » à Sées . M. Issa Maraut était membre du Jury et a remis les diplômes à Emma Gaumont et à Melissa Bignon toutes deux lauréates.


Le concours de la Résistance et de la Déportation était gagné par un élève, Ibrahim Wallid, du Collège d'Alençon Louise Michel (Principal : M Sébastien Robert et Professeur : Christophe Bayard).


Nous avons rappelé le concours sur la « Médecine dans la « Grande Guerre » qui avait succédé en octobre 2018 à l'Assemblée générale. L'Amiral Coldefy avait pu remettre le premier prix au Collège Jules Ferry de Mayenne (principal M. Jean Pierre Le Verge). Ce premier prix avait permis à la classe gagnante de participer à un voyage fructueux (visite des Invalides, de l'Hôtel de Salm, le ravivage de la flamme).


LES ACTIONS A VENIR


ADMINISTRATIVE :
Informations venues du siège : Les mesures du siège concernant les maisons de retraite et de séjour de Costeur Solviane (Saint Raphaël) et la Résidence du Val. Pour la première propriété de la SMLH après un legs le déficit provoqué par un entretien coûteux et une rentabilité médiocre a demandé une réflexion minutieuse. Présentée à deux AG de la SMLH la décision de vendre après validation par le TGI de Paris a été entérinée. 7 millions d'Euros doivent résulter de cette opération. Une partie sera dédiée à l'apurement des dettes, l'autre sera soigneusement placée et enfin une partie permettra de remettre aux normes « Le Val » et de le placer sous une enseigne afin d'élargir le recrutement de ses utilisateurs. Le conseil d'administration vient de valider toutes ces opérations. Une lettre du Président a été transférée par mail à tous ceux qui disposent d'une adresse courriel.

Pour les départements une résiliation des contrats de réservation pour un sociétaire dans des EHPAD (Occagnes, Mortagne, Orpea Alençon) sera effective pour l'année 2020. Les besoins de placements éventuels seront portés à la connaissance du Président départemental ou de Mme Françoise Leblond, responsable départementale de la Solidarité.


LES PROJETS D'ACTION

Présentation des 3 projets et d'un voeu pour 2020


Rappel du voeu de la Grande chancellerie et de la SMLH d'une remise solennelle des brevets des Ordres nationaux en Préfecture. Ce voeu a été enregistré au nom de la Préfecture par M. Guillaume Raymond.
Concours de dessin sur les traces de Nicolas Conté (sagien, orne). Inventeur en 1796 du crayon mine. Thème « Marianne », et Tutoriel bancaire pour collèges avec l'appui du Crédit Agricole pour former des citoyens responsables et non des consommateurs sans structure. Ces deux projets ont été validés le 17 septembre par Mme la Directrice des services académiques du département (DASEN). Ils sont portés par M. Philippe Grossemy, Inspecteur d'académie émérite et par M. Jean François Bénazet, Chargé de la communication du Crédit Agricole.


Possible concert à Sées en faveur du guide béninois, M. Fiacre Gbedji, exécuté lors de la prise de deux otages qui a valu la mort de deux commandos les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncellolors de leur libération. En accord avec l'ANMONM 61.


Le représentant de la Médaille militaire, M. Rocton, gendarme retraité. M. Rocton rappelait que la Médaille Militaire, la « Légion d'honneur » du sous-officier, « Médaille des braves » avait été une création de Louis Napoléon Bonaparte (Napoléon III) en 1852, 3ème décoration Française (après la Légion d'honneur et la Croix de l'Ordre de la Libération) et le Président de l'ANONM, M. Maachi, a évoqué les initiatives prochaines de l'ANMONM 61 (une visite à Bellême le 17/10, une conférence à Alençon en novembre).


Constitution d'un groupe pour le 100ème anniversaire de la SMLH. Évocation en pointillé de ce que nous pourrons accomplir pour ce 100ème anniversaire de la SMLH en accord avec le courrier de M. Martin du siège et avec M. Moïse Mijon Président de la SMLH50 ?

LES ELECTIONS


Sont élus ou réélus : Mme Anna GERBET, Présidente du Comité des Andaines et du Bocage, Mme Françoise Leblond, Présidente du Comité du Perche ornais, M. le Colonel Alain Martin, Président du Comité d'Alençon, M. Jacques Frénehard, Président du comité de L'Aigle, le Capitaine de Vaisseau Patrice Barrier remplace à Argentan notre ami Schneider qui a migré à Vannes. M. Félix Franel est prorogé pour un an (c'est son souhait il se dévoue encore un an) au poste de Trésorier, le Dr Pierre Petitbon est réélu pour son dernier mandat au poste de Président de Section.


M. Félix Franel, Trésorier de la SMLH61 faute de candidat a bien voulu reconduire sa fonction pour un an. Il nous a fait un rapport précis et concis. Le résultat est satisfaisant mais évidemment concerne 2018 comme c'est la règle. Il a reçu gravée la Médaille d'honneur de la SMLH qu'on lui avait décernée en avril 2019. Tout le monde s'en souvient et la manifestation à Alençon avait été chaleureuse et familiale.


Les DECISIONS PRATIQUES avec Mme OZOUF il est prévu une réunion commune, ANONM, Médaille Militaire et ANONM pour des actions convergentes. Avec l'homologue de la Manche le Président va faire un tour d'horizon pour des projets concertés dans le cadre du centenaire.
SMLH61 et Photos M. Adrien Nevoux.Au cimetière de Sées : de gauche à droite M. Boscher, M. JP Le Verge, M. Chatel, la journaliste de l'Orne Hebdo, M.Fadeuilhe, et enfin à droite M. Raymond On reconnait debout durant la minute de silence : de gauche à droite, le Lieutenant colonel J.. Thieulart, le Président de la SMLH61, M. Henri Weill, directeur de la Cohorre, Mme .N. Goulet, sénateu de l'Orne, M. F. Franel, M. G. Raymond, Mme C. Roimier, M. J.Y.Houssemaine, M. Issa Maraut.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016