Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Le parlementaire honoraire Jean Claude Lenoir, né à Mortagne 75 ans, que tout le département connait d'abord pour son parcours de député, de Maire de Mortagne et de Président de la Communauté du Pays de Mortagne enfin de sénateur de l'Orne a été lourdement affecté par le virus du Covid 19.
Ce virus à couronne qui longtemps bénin (il occasionnait des rhumes) appartient à une famille de virus qui s'est aggravée récemment après de nombreuses mutations. Le Sras Cov et le MERS Cov ces dernières années ont muté pour donner cette pandémie dramatique pour ses répercussions humaines et économiques.



Ce virus à ARN à très longue chaîne de nucléotidesva voir bientôt un article du Pr Isabelle Laurent et de la SMLH61 sur le site.



Notre ami, légionnaire récent, a donc été hospitalisé 7 semaines à Alençon, Le Mans, Caen. Il a eu un mois de coma artificiel. Cette période a été source de complications secondaires dont des soins remarquables l'ont sorti difficilement. Notre ami tient absolument à remercier les personnels médicaux, infirmiers et aide- soignants de ces établissements. Il remercie en particulier son médecin traitant J.M. GAL, généraliste de ville, qui a fait le diagnostic immédiat et l'a envoyé dare dare en milieu hospitalier ne perdant pas une seconde. Il sait qu'il leur doit la vie. Les problèmes vasculaires connexes ont été maitrisés. Il est en convalescence dans notre département dans un établissement de soins de suite qu'il apprécie non loin de sa ville qu'il a et gère si bien. Il a réintégré son domicile récemment semble-t-il. Durant sa période post-coma thérapeutique il a apprécié les messages de soutien dont les nôtres, membres de la SMLH61. Il me charge de vous remercier. Il l'a déjà fait individuellement pour chacun de nous qui nous sommes manifestés. Cette convalescence n'est pas un long fleuve tranquille car notre ami a été très secoué et il n'est pas à l'abri de petites rechutes en général sans gravité mais qui épuisent.



Cette infection virale semble appeler plusieurs sujets de réflexion. L'infiniment petit cible-t-il l'espèce humaine? Punie comme dans les dix plaies d'Egypte de la Bible ou pour une évoluion incontrôlée des sociétés humaines dans les deux hypothèses, les défauts de comportement dans la consommation mondialisée sont semblables pour les uns ce sont des pêchés pour les autres des fautes graves contre la nature. Toutefois l'espèce humaine n'est pas immortelle. Les dinosaures semblaient indéracinables au crétacé. appelons ce que disait Lévi Strauss "L'Univers est né sans l'homme, il disparaitra sans lui".



Plus jamais, l'absence de masques, de gel et de gants, ne doit être la marque des pays évolués. Les praticiens rappellent que les unités NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) existent dans les hôpitaux y compris de proximité (La Ferté Macé par exemple en dispose) . Ces dispositions prévoient par plan national de prévention une lutte contre les « pandémies grippales » n°850/SGDSN/PSE/PSN octobre 2011. Des aménagements comportent des outils d'isolement (blouses,masques, gants et produits de désinfection) et des parcours et circuits intra hospitaliers et d'accès à ces unités. Ces dispositions sont établies en prévisions de catastrophes naturelles ou d'origine terroriste. Le Ministère de la défense est impliqué dans son secteur terroriste. Des plans blancs doivent être annuellement accomplis. Peut-on rappeler que l'incendie Lubrizol de Rouen aurait peut-être pu servir de rappel et d'alerte judicieux. Le débat sur l'étude du "Lancet" doit simplement nous rappeler que la science n'a pas d'appartenance politique (le dernier parangon de la science stalinienne, qui avait ulcéré Jacques Monod - lui même violemment attaqué par...Aragon - , était Lyssenko de triste mémoire). "Le doute scientifique, n'implique pas le scepticisme" il doit nous guider disait Claude Bernard.



Car toutes ces déficiences d'outils, ont assurément participé au handicap économique qui dans un autre registre va prendre le relais des préoccupations de nos dirigeants. Un vaste programme à l'échelle européenne bien divisée semble-t-il. Sur le plan national de vastes recompositions se jouent car comme toujours la victoire dans les difficultés doit appartenir à quelqu'un. Joffre avait dit en parlant de la Bataille de la Marne « Je ne sais pas qui l'a gagnée mais je sais bien qui l'aurait perdue ». 4000 morts en Chine ? 28000 en dix semaines en France ces chiffres semblent appeler une vigilance accrue devant les données qui proviennent de pays confinés dans leur « démocratie virtuelle » dont les moyens d'information sont muselés. On rappelle que dans la "Grande Guerre" le 22 août 1914 en UN JOUR à Ethé et Rossignol en Belgique (noms totalement oubliés), fracassés par l'artillerie allemande 27000 de nos jeunes soldats moururent dont plus de 800 Ornais. Le combat des frontières était perdu, durant les quatre ans qui suivirent, les combats se déroulèrent en France (sur le site reportages/actualités 19/08/2018). Il ne s'agit pas de bataille de chiffres vous l'imaginez bien. Toutefois abreuvés de graphiques, schémas, courbes, l'Ecole nationale supérieure de sécurité sociale de Rennes nous a affirmé que faute de confinement 60 000 morts se seraient ajoutés aux 28000 recensés (évidemment tous autres paramètres identiques, pas ou peu de masques, pas de gants, pas de solution hydroalcooliques etc...). On nous assène que les Etats Unis ont 100 000 mort. Pour que les proportions soient "respectées" il faudrait 140 000 décès aux USA. (population US 330 millions / France 67 millions? Brésil 28000 décès / 212 000 000 d'habitants).



L'application " stop covid " dont l'atout essentiel est d'être une application française, de survenir en fin d'épidémie vient de bénéficier du vote du parlement (assemblée et sénat). Il apparait que quoique basée sur le volontariat et avoir eu l'aval de la CNIL (autorité administrative indépendante de renom qui relève du "soft power" de l'état) il s'agit d'une application basée sur, la possession d'un "téléphone intelligent" ce qui n'est pas le cas de l'ensemble de la population. La campagne de tests valide, étendue géographiquement et très abondante, s'apparentera à celle du mammobile elle devra cibler les "porteurs sains" et les "malades avérés" dans les reoins des banlieues et villages. Difficile mais impossible n'est pas français. De toutes façons il apparait qu'elle sera utile pour la prochaine épidémie : tests en quantité suffisante, jeunes volontaires dès leur infestation et plus un seul ancien sans téléphone intelligent. Il est rappelé que dans l'Orne sur les 90 membres de la SMLH seuls 41 disposent d'internet dès le 3ème jour 600 000 applications installées. Les spécialistes pensent que le succès est au prix de 4 à 5 millions d'affiliés. On jugera la qualité du succès (contaminés, curieux, craintifs, communiqués?) .



Dans l'Orne le département est "vert" . Toutefois les hôpitaux et notamment celui d'Alençon ont été sur le pont. Les décès ont été essentiellement répertoriés dans les EHPAD ou à partir de pensionnaires hospitalisés en provenance des EHPAD (pas exclusivement). Les décès se compent en dizaine 1/10000 dans l'Orne contre 8 à Paris. Ces décès impliquent en raison du confinement des obsèques dans la plus stricte intimité. Cela a été le cas de notre ami Robert Boscher à Argentan décédé juste avant le confinement, enterré juste le jour de l'instauration de ce même confinement. Après ce décès brutal hors Covid 19 la famille a eu la douleur de ne pouvoir convier toute la ville aux obsèques. Notre porte drapeau et la SMLH61 n'ont pu assister la famille. Le Président a pu s'incliner juste avant ce confinement sur la dépouille en hommage amical et affectueux dans la chambre funéraire.


On doit aussi tirer notre chapeau aux directeurs des ARS (Agence régionale de santé) notamment des Hauts de France, du Grand Est, surtout d'île de France et asuréemnt de Normandie pour la gestion de la logistique des transferts des patients vers des zones moins surchargées. Ils ont aidé CHU, Hôpitaux puis établissements privés enfin EHPAD dans les circonstances que l'on connait à disposer de ce qui était nécessaire.



Quoi qu'il en soit l'avenir doit sourire à notre ami Jean Claude Lenoir. Nous sommes là pour le soutenir de notre amitié et affection. Pour le moment seuls les SMS lui font du bien, ainsi que les coups de téléphone de ses intimes et de sa famille. Vous comprendrez qu'il est encore fatigué et qu'il reprendra le cours normal de son existence qu'une fois revenu à la maison. Nous souhaitons bon vent et beau zéphyr à Jean Claude Lenoir. Qu'il soit rassuré des quinquas non hospitalisés, chouchoutés chez eux par médecin, infirmière aide à domicile et famille ont mis plus de deux mois à se remettre depuis le début de la maladie.


SMLH61 Photos Face Book M. Lenoir devant l'Arc de Triomphe, SMLH61, remise des insignes de la Légion d'honneur au sénat par M. Larcher devant une assistance de choix.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016