Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

NOMME HIER 21 OCTOBRE 2020, DANS L'ORDRE DE LA LEGION D'HONNEUR A TITRE POSTHUME SAMUEL PATY A RECU CE 21 OCTOBRE LES HOMMAGES DE LA REPUBLIQUE. SON FILS DE 4 ANS EST DORENAVANT PUPILLE DE LA NATION. LA FAMILLE A LA SORBONNE A ENTENDU LE DISCOURS DU PRESIDENT FERME ET SANS HAINE. (LE TEXTE EST DANS LA PRESSE AINSI QUE DANS LE "MONDE" CE QU'IL FAUT RETENIR. UN ENFANT A LU LA LETTRE BIEN CONNUE D'ALBERT CAMUS A SON INSTITUTEUR : " Cher Monsieur Germain, J'ai laissé s'éteindre un peu le bruit qui m'a entouré tous ces jours-ci avant de venir vous parler de tout mon coeur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n'ai ni recheché ni sollicité. Mais quand j'ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous. Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j'étais, sans votre enseignement et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé. Je ne me fais pas un monde de cette sorte d'honneur, mais celui-là est du moins une occasion pour vous dire ce que vous avez été et êtes toujours pour moi et pour vous assurer que vos efforts, votre travail et le coeur généreux que vous y mettez sont toujours vivants chez un de vos petits écoliers qui, malgré l'âge n'a pas cessé d'être votre reconnaissant élève. Je vous embrasse de toutes mes forces. Albert Camus

Le président de la Section des membres de a Légion d'honneur de l'Orne présente à la famille de Samuel PATY sa femme et son fils toutes ses condoléances et assure l'Education Nationale de son soutien plein et entier, dans ce funeste, horrible crime. Il condamne avec tous les légionnaires de l'Orne sans détour ce geste barbare qui prive de pensée et de vie simultanément. La Nation demande que le chantage à la terreur ne soit pas victorieux. Le Président de la SMLH61 affirme avec certitude qu'il n'en sera rien. Pour sa part il tiendra sa place aux côtés de l'Education Nationale, ce que demande aux citoyens une République unie. Certains fanatiques, soutenus par un marais inculte souhaitent asservir le mode de pensée d'une nation évoluée post moderne. Lointains successeurs des "assassins" sectaires d'Alamout. Ils veulent s'approprier notre cuture du bonheur pour en faire une société totalitaire, notre comportement libre pour l'asservir à des textes sans conciles et les siècles d'évolution d'une civilisation modelée par l'art. Rappelons nous ce que dit le Grand Inquisiteur dans les Frères Karamazov car c'est à cela qu'avec le temps les terroristes songent : "Nous parviendrons à les persuader qu'ils ne seront vraiment libres que lorsqu'ils renonceront pour nousà leur liberté et se soumettront à nous". Demandons aussi à la Presse de surveiller les termes qu'elle emploie : Nous ne sommes pas terrorisés nous sommes horrifiés

Voici les mots prononcés par une petite fille de 11 ans "Camille"à son Papa au moment du décès de son Grand Père :
'' La douleur d'avoir perdu quelqu'un c'est comme un feu qui s'allume et brule très fort puis s'atténue progressivement mais il restera toujours la flamme des souvenirs pour réchauffer le coeur "..... Car nous savons qu'un évènement de l'actualité en chasse un autre bien rapidement. Ce que dit cette jeune fille est cette lumière que nous devons conserver dans nos coeurs et nourrir de nos valeurs pour en raviver la flamme comme celle de de l'Arc de Triomphe.

DESSINS pour le CONCOURS "MARIANNE d'ORNE" LEONIE et Simon PETRON, Collège René Goscinny CEAUCE PASSAIS LA CONCEPTION et "Sarah BARADU" et Réjane PINEAU CHALOPIN Collège François TRUFFAUT, ARGENTAN., (nous attendons les dessins du collège Louise Michel d'Alençon !!!)


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016