Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Notre DMD le Lieutenant Jérôme Thieulart s'est marié le samedi 5 décembre à la Mairie de L'Aigle devant Madame Véronique Louwagie, conseillère municipale, députée de la 3ème circonscription qui avait reçu délégation de M. le Maire et devant Jean Marie Goussin bien connu de tous, Officer du Mérite National, Premier adjoint. Madame Christine Chatel, son épouse, responsable de publicité auprès des radios est Conseillère municiaple de la ville. Madame la Préfète, Madame Françoise Taheri avait souhaité par SMS tous ses voeux de bonheur au DMD et à son épouse



Madame la Députée, M. l'adjoint au Maire, cher Jean Marie, chers tous,


Un jour de joie et de bonheur dans cette période de chaos. Plusieurs obsèques récentes et enfin ce jour clair et bleu. Je vais parler de notre excellent Délégué militaire départemental. Christine une amie, Mme Véronique Louwagie, vous a dépeint mieux que quiconque.


Les états de service du Lieutenant Colonel Thieulart sont ci-après


Après deux années de droit, notre lieutenant-colonel DMD, est entré dans l'armée en 1985. Sa première affectation était le 20e régiment d'Artillerie de Poitiers. Il y a effectué sa première opération extérieure en 1986 au Liban comme brigadier conducteur de camions de carburant. Promu maréchal des logis, il a préparé le concours de l'Ecole Militaire interarmes qu'il intègre du premier coup en 1990 ! Scolarité à Coëtquidan puis l'école d'artillerie de Draguignan.


Il rejoint le 40e RA en 1993 comme lieutenant reco, puis officier de tir. Son chef de corps lui propose un séjour en Angola, premier contact avec l'Afrique, avec l'ONU et les joies d'une guerre civile (1996).Temps de commandement de la batterie des opérations du 61e RA à Trèves juste le temps d'attendre la transformation de ce régiment "canons" en régiment "drones". Retour à Suippes au 40e RA comme chef du détachement de liaison artillerie au profit du 1er Tirailleur, splendide unité !


Stagiaire à École d'État major, manoeuvres et séjours l'occupent bien avant une affectation à Compiègne comme professeur à l'École d'État major. Un témoignage de satisfaction du général commandant l'EEM lui permet de partir deux ans dans l'armée marocaine.Au retour, il est en charge du contrôle de l'artillerie, petite cellule ayant en charge de contrôler et de noter tous les régiments d'artillerie. Poste très enrichissant s'il en est.


Un passage au centre d'entraînement des PC à Mailly le Camp. C'est lors d'un séjour en Côte d'Ivoire que son chef de corps le contacte pour un poste de DMD qui se libère pas loin de la Sarthe, son port d'attache, et le voilà dans l'Orne en 2014.
Pour résumer, notre DMD a "visité" 21 pays en uniforme : le plus à l'ouest est le Canada, le plus à l'Est le Liban, le plus au nord la Norvège le plus au sud l'Angola.


Le Texte ci-dessous est de l'isnpiration du Président de la SMLH61, témoin du marié avec Christophe Bayard.


Cinq ficelles panachées sur la manche mais les étoiles sont pour les yeux de Christine. Le panache de l'artilleur a conquis son épouse. Après une préparation d'artillerie qui a éloigné un entourage trop pressant la chevauchée a été aisée. Notre DMD est une belle personne. Une allure évidente, un ton de commandement lorsqu'il le faut. La voix amicale la plupart du temps. Il oublie peu et renseigne toujours. Du caractère qui lui procure quelques frictions. Cette belle prestance qu'a notée tout de suite Christine. L'uniforme avec une brochette de décorations qui honore son porteur. Titulaire de la Légion d'honneur, une distinction qu'en droite ligne lui a décernée Napoléon, lui-même artilleur, encore Premier Consul.


Son outil de travail est évidemment de gros calibre il sait en user à bon escient. Il ignore le fusil évidemment, pour mieux user tel Caesar, du 155 à tir rapide (6/8 coups minutes voire beaucoup plus ). Le Colonel, Christine, vous donnera toutes les instructions nécessaires pour un bon entretien. Belle trajectoire à l'union de la force de l'artillerie, reine des batailles et de la conseillère canon d'une municipalité bien approvisionnée. Surtout Christine, avant l'âge canonique, sachez assurer la maintenance de ce matériel pour être enfin experte lorsque vous atteindrez l'âge de vous prélasser tous deux dans un jardin de curé. Bon vent aiglon à tous les deux.Photos SMLH61 et famille


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016