Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Le 14 Juillet Une tribune était dressée pour accueillir à 11h rue de Lattre de Tassigny le cortège des corps constitués. Gendarmerie, Police, Personnel du centre pénitentiaire, Pompiers, Personnel hospitalier, Croix Rouge, Sécurité Civile, Epide.

Le lieutenant Colonel Jérôme Thieulart DMD de l'Orne avait organisé avec les services de la Préfecture l'agencement du défilé. Celui-ci se dirigeait avec les notabilités vers le parc des promenades.

M. Joaquim Pueyo remerciait les membres des corps constitués qui avaient participé dans la ville à la lutte contre la Covid 19, il remerciait en particulier la SMLH61 d'être présente en la personne de son Président et les membres du corps médical et infirmier qui vaccinaient notamment à Alençon à la Halle aux toiles. Le Docteur François Charreton présent avec son épouse se sentait concerné.

Mme Françoise Tahéri prenait la suite et au nom de l'Etat remerciait elle aussi, les membres de l'Etat et des associations qui oeuvraient pour la sécurité et la santé des citoyens. Elle n'oubliait personne. Le temps était radieux lorsque la remise des décorations de l'ONM prenait place autour du bassin du parc des promenades.

Le docteur Pierre PETITBON, Président de la SMLH61, Officier de la Légion d'honneur a remis les insignes de Chevalier de l'Odre National du Mérite (ONM) à Monsieur Antoine CHATEL Directeur adjoint du CHICAM, le Général de Gendarmerie (2s) Pierre DUIEUX Officier de la Légion d'honneur, Commandeur de l'ONM, a remis les insignes de Chevalier de l'ONM au Major (er) de gendarmerie Christian GESQUIERE puis la Préfète de l'Orne Madame Françoise TAHÉRI, a remis à son tour les insignes de Chevalier de l'ONM à Madame Lucile JOUAUX, Présidente de l'association YSOS, Jérôme LE BRIERE, Directeur général du CHICAM et au colonel Sébastien PLANCHON, Directeur du SDIS de l'Orne. Ces instants solennels marquaient et parrains, délégués de la Grande Chancellerie et récipiendaires

Une collation offerte par la municipalité sous un barnum concluait cette très belle cérémonie commencée la veille par un superbe feu d'artifice. Festivité très suivie si l'on en croit témoins et journaux, OF en particulier. Tout le monde en profitait pour échanger, se retrouver et se reconnaitre. Le Dr Charreton et le Président de la SMLH61 étaient heureux de profiter de cette occasion pour deviser et échanger souvenirs et prospectives.

Puis les amis de la famille Chatel et Le Brière se dirigeaient vers le restaurant "La Suite" pour un déjeuner excellent et convivial. Les deux décorés en profitaient l'un pour répondre à son parrain (ci-dessous) et le second pour retracer avec modestie son brillant parcours avant de remercier son épouse et tous les présents dont l'ami Charreton et son épouse. M. Lecat, directeur adjoint de l'hôpital d'Argentan et son épouse. Camille, Corentin, Nino Adèle et Ségolène étaient muets d'admiration devant leur mari, oncle et papa. Peggy, l'épouse de Jérôme était heureuse, avec Malo leur fils, de participer à ce très beau moment.

Le Dr Petitbon en bon délégué de la Grande Chancellerie pononçait une courte allocution.

M. le Directeur général, M. le Directeur émérite cher Patrick, Chère Nicole, Chère Ségolène, Chers enfants, Chers amis,


Antoine tu as 40 ans.> Bel âge. Tu es un pur produit du Bocage. Une famille de la Chapelle d'Andaine. Tu devais entrer dans la profession hospitalière avec un père directeur émérite de l'Hôpital de Mortagne qu'il a laissé bien modernisé et en bonne santé financière et une mère administrative à l'hôpital de Domfront. Tu aurais pu choisir le Calvados comme ton grand-père paternel négociant et producteur de talent ou le fromage comme la famille de ta mère. Te voilà après une formation d'ingénieur initiale en informatique à Caen, Directeur d'un département phare du CHICAM (centre hospitalier inter communal d'Alençon Mamers). Pas mal. Tu as commencé au CPO en 2004.


A partir de ce jour dans toutes tes fonctions tu moderniseras les circuits informatiques au fur et à mesure de ses progrès techniques. Tu adapteras les systèmes en comprenant que tu n'imposais pas la télématique et le numérique mais que tu les mettais au service des équipes. Tu as donc appris à manager (du latin la main) c'est-à-dire prendre en mains problèmes et solutions pour le résultat le plus approprié.


Une main de velours car ton caractère est attentif à l'autre et tu sais prélever les bonnes idées. Mais un poignet d'acier car tu peux sous une apparence accessible cacher une volonté assurée. Tu as du appréhender les processus de fonctionnement de toutes les équipes en harmonie avec la direction générale hospitalière. Diriger et obéir comme dans l'armée comme dans toute administration.


Le goût t'est venu de rentrer dans la chapelle. En alternance à partir de 2014 tu rejoins, pour 18 mois, l'École des Hautes Etudes en Santé Publique et tu réussis ton Master en Management hospitalier avec une thèse sur la bonne organisation et la fluidification des soins entre les différents acteurs hospitaliers et libéraux. Merci à Ségolène d'avoir accepté sans rechigner cette période où la famille t'a moins vu. Tu as du manquer aussi à Corentin et Nino, Adèle est née après cette épopée. Tout le monde sait qu'un conjoint et une famille qui soutiennent sont la base de toute réussite.


A ton retour tu mets en application toutes tes connaissances et vertus puisque tu es nommé Directeur du système d'information de l'Organisation et de la communication du CHICAM. Avec un budget restreint tu dois élaborer des opérations innovantes de modernisation (dossier patient numérique, télémédecine, dématérialisation des processus administratifs). Lors de la réforme hospitalière de 2016, le nouveau GHT (Groupement hospitalier de territoire) de l' « Orne Perche Saosnois » provoquera ta nomination de Directeur du Système d'information. Tu dois mettre en application des systèmes de convergences qui rendent méfiants initialement les acteurs éparpillés de cette nouvelle mutualisation. Ton modus operandi calme et compétent est couronné de succès.


Ta volonté de poursuivre ton parcours te fait préparer, passer et réussir en 2018 le Concours, de Directeur d'hôpital, via le tour extérieur, comme ton père. Là encore Ségolène t'étaie. Tu es reçu bravo.Tu es nommé, depuis 2018, Directeur délégué à l'Hôpital de Sées. Jusqu'en avril dernier tu as su assumer les responsabilités directoriales en renforçant les effectifs médicaux, aménageant les consultations (cardiologie, chirurgie notamment). Tu as numérisé la radiologie. Tu as géré l'intégration hospitalière dans les politiques médico-sociales de territoire et la restructuration patrimoniale.


Rajoutons pour faire bonne mesure les 12 mois horribles de gestion de la Covid 19. Tu as su protéger les patients, les résidents et le personnel. Tu as été particulièrement efficace. Tu as été reconnu comme tel par Madame la Préfète, Madame Françoise Tahéri, le directeur général de l'ARS M. Thomas Deroche et évidemment par M. Jérôme Le Brière ton directeur général qui a proposé à ces décideurs exécutifs, ta nomination dans l'Ordre national du Mérite avalisée par le ministre de la santé et la signature du Président de la. République.


Tu es maintenant Antoine depuis avril en charge de l'ingénierie du CHICAM au sein du GHT regroupant la direction du patrimoine, des services biomédicaux et des services numériques. Aux côtés de ton Directeur Général Jérôme le Brièreet du secrétariat général tu vas participer au redoutable mais valorisant projet de construction du nouvel hôpital alençonnais du CHICAM.


Tu m'as choisi comme Délégué de la Grande Chancellerie pour te remettre les insignes. Il y a quelques années j'ai épinglé, devant notre ami Jean Claude Lenoir, mon confrère Roland Billecart, et nombre de membre du personnel hospitalier cette même médaille sur la poitrine de ton père. Tes parents aujourd'hui sont fiers et éprouvent une émotion sincère et partagée par tous. Patrick arbore sa médaille aujourd'hui comme le veut le protocole avec un plaisir que tu peux imaginer. Comme le dit la belle maxime (même si c'est celle de Fouquet) « Quo non ascendet ». (jusqu'où ne montera-t-il pas) "Antoine Chatel au nom du président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés nous te faisons Chevalier de l'Ordre National du Mérite."
Photos SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016