Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Jean-Claude Séché, Lieutenant de Réserve, Corbon
Un juriste Français dans les Institutions européennes
D'abord l'Université de Caen.
Après le Baccalauréat, en 1950, je me suis inscrit à la Faculté de droit de Caen. Après la Licence et les diplômes de Doctorat, restait la thèse. J'avais suivi des cours d'allemand. J'ai donc choisi un sujet de droit comparé : « La responsabilité de la Puissance publique en droit allemand ». Et pour cela, je suis allé en Allemagne.
Une bourse d'études pour l'Allemagne.
J'ai obtenu une bourse d'études pour Mayence, puis Cologne. Il y avait des étudiants d'autres pays, dont des Français.
J'ai écrit ma thèse sous la direction d'un Professeur de la Faculté, dont je suivais l'enseignement.
Mais j'ai aussi participé à la vie des étudiants. Je faisais partie d'une chorale et fêté le Carnaval rhénan. Un soir, nous avons organisé une soirée française dans la Maison des étudiants, où nous résidions.
J'ai quitté les étudiants pour le Service militaire. Eux, à l'époque, n'en n'avaient pas.
Le Service militaire.
J'ai résilié mon sursis en 1956, pour 18 mois, de Officier de Renseignement de l'Armée de l'Air, à l'Escadre de Saint-Dizier.
J'étais responsable de la salle des cartes et du coffre-fort de l'Escadre.
Le matin, briefing météo. Un pilote partait en reconnaissance et revenait nous décrire le temps qu'il faisait là-haut. Ensuite questions-réponses. Je projetais des photos d'avions et les pilotes devaient indiquer ce que c'était.
Un jour, j'envoie un pilote sur la Côte d‘Azur, à une distante équivalant à celle d'un de nos objectifs en cas de conflit. Au retour, débriefing : « Qu'est-ce que tu as vu ? » « Des bateaux » « Non, tu as vu des radars tchèques ».
Mon engagement dans les Institutions européennes.
En 1965, au Service juridique de la Commission, on cherchait un Français. Connaissant l'allemand et le droit européen, je fus engagé.
Les juristes sont répartis en Equipes, équivalent à des Directions, chacune chargée d'un ou plusieurs domaines. Les juristes sont répartis de sorte que le contentieux devant la Cour soit assuré dans la langue de procédure.
A un moment, j'ai obtenu l'Agriculture. C'était le début de la Politique agricole commune (La PAC). J'en parlais avec mes cousins agriculteurs et mes amis de Corbon. Aux collègues de l'Agriculture, j'ai dit que je savais traire les vaches.
Lorsque des juristes allemands venaient en visite, j'étais invité. En Allemagne, les juristes portent le titre de Docteur. Sur le programme, parmi tous les Herr Dr., il y avait M. Jean-Claude Séché...
Mon engagement dans la vie associative et universitaire.
Représentant de la Section de Belgique de mon Association de Français de l'étranger, j'ai été élu au Conseil supérieur des Français de l'étranger (CSFE) où j'ai exercé les fonctions de Rapporteur de la Commission des droits.
J'ai aussi représenté les Français aux Européens dans le Monde, Confédération d'associations de résidents à l'étranger des pays de l'UE.
J'ai retrouvé l'enseignement en Belgique au Collège d'Europe de Bruges et à l'Institut d'études européennes de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), en particulier pour la libre circulation des personnes.
Mon activité à la Commission et à la Cour nourrissait ma vie associative et universitaire, et à l'inverse, mes actions et mes échanges dans le monde associatif et universitaire ont pu irriguer ma vie professionnelle.
Jean-Claude Séché
Corbon (61400), Section de l'Orne (SMLH61), comité de Mortagne-au-Perche, Chevalier de la Légion d'honneur 31/12/1997
Directeur honoraire au Service juridique de la Commission européenne.
Chargé de cours honoraire à la Faculté de droit de l'Université Libre de Bruxelles.
Président d'honneur des Européens dans le Monde.
Lieutenant de Réserve.
Ancien Conseiller municipal de Corbon.
SMLH61


Retourner à l'historique des figures



  © SMLH - 2016