Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Nouvel évêque du diocèse aux Armées françaises, nommé à cette fonction le 28 juin 2017, par le Pape François, a été consacré par son Eminence le Cardinal André Vingt-Trois à Notre Dame de Paris le 10 septembre. Il a 55 ans il est né au Mans. Après ses études à St Grégoire de Tours et au Lycée Montaigne de Paris, il est diplômé de Sciences Po (Service Public), Licencié en Droit (Paris-Sorbonne), docteur en Sciences économiques (Sciences Po).


Il quitte "la carrière" qui aurait pu le mener à une Préfecture ou à la direction de l'ADP (Aéroport de Paris) comme son frère cadet Augustin de Romanet. Il préfère le sacerdoce comme son oncle Evêque de Cayenne (Mgr Emmanuel Lafont) et un de ses frères qui est prêtre et une de ses Soeurs, bénédictine (4 frères et soeurs). Il entre au Grand Séminaire de Paris en 1988 et est ordonné prêtre en 1995. Il effectuera ses études de Théologie et de philosophie à Bruxelles et Rome (Grand Séminaire et Université Pontificale grégorienne).

Il est le fils d'Anne Marie LAFONT et de Luc de ROMANET de BEAUNE, avocat, conseil juridique, membre de l'ANF, chevalier de l'Ordre National du Mérite, ancien Maire de Saint Martin du Vieux Bellême.

Le Parcours d'Antoine de Romanet de Beaune.

Mgr Antoine de Romanet a beaucoup voyagé dans le monde (outre ses études à Bruxelles et Rome), Volontaire du Service National Actif (VSNA) en Egypte, au Caire, il est nommé curé de la paroisse Saint Louis de Washington (2003). Depuis 2010, il était curé de la Paroisse de Notre Dame d'Auteuil. Il est Membre de l'Académie catholique de France et Membre de l'Académie des sciences d'outre mer. Depuis sa nomination d'évêque aux armées, il a abandonné ses cours au séminaire de Saint Sulpice et ne dirigera plus le département "Politique et Religions" du pôle de recherche des Bernardins. Il va dorénavant acompagner 219 aumôniers militaires (dont 130 prêtres). Après une homélie du Cardinal André VINGT-TROIS, le nouvel évêque a remercié sa famille bien évidemment et tous ceux qui l'avaient aidé dans sa vie notamment sacerdotale. Il a indiqué ce que sera sa mission telle qu'il la conçoit en harmonie avec les voies tracées par le Pape et l'Eglise. Voici ce qu'il a exprimé ce 10 septembre.


MOT DE REMERCIEMENT DE Mgr Antoine de ROMANET après son ordination épiscopale par S.E. le Cardinal André VINGT-TROIS archevêque de Paris, en réponse tout particulièrement à l'homélie du cardinal :


Dans notre monde instable et multipolaire, traversé de puissants courants de migrations et qui voit ressurgir des idéologies mortifères, à l'heure où nos troupes sont présentes sur de nombreux théâtres d'opérations extérieures, en Afrique et au Levant, ainsi qu'au coeur de nos cités par l'opération sentinelle, mes pensées vont vers ces femmes et ces hommes qui engagent leur vie au service de la Patrie.


Qu'est ce qui mérite aujourd'hui de donner sa Vie ? Qu'est ce qui justifie de prendre la Vie de l'autre ? Nos soldats et leur commandement sont au quotidien face à la mort ! Il leur faut réfléchir, dès 20 ans, à la mort qu'ils peuvent donner ou à la mort qu'ils peuvent recevoir. Nos troupes ont du temps pour penser, dans la nuit noire du désert tout autant qu'aux heures de veille de nos centre-ville : la dimension spirituelle vient très vite, de la façon la plus spontanée. Cela se vit aux côtés d'un compagnon d'arme que je n'ai pas choisi et qui ne m'a pas choisi : juif, chrétien, musulman, agnostique ou athée, je vais être responsable de ta vie et toi de la mienne. Cette expérience de fraternité est un lieu d'exemplarité. Elle appelle d'elle-même la question du sens, du fondement, du spirituel Les chefs militaires savent mieux que quiconque la vraie nature de l'homme, et combien son corps et son coeur, son âme et son esprit ne font qu'un dans l'intensité de son engagement et dans le succès de l'action à mener.


Qu'attendre de l'aumônier ? Qu'il soit un donneur de sens, un expert en humanité, et qu'il incarne le Christ. L'aumônier dans une présence de gratuité, de rencontre, d'accompagnement Il s'agit d'éclairer l'homme, d'humaniser la guerre, d'ouvrir le ciel, et de donner Dieu. Vous comprendrez combien mes pensées rejoignent ici l'âme de ceux qui ont donné leur vie pour leur pays. Elle rejoint les victimes des guerres, les enfants qui grandissent sans leurs parents morts au combat, les conjoints qui subissent la morsure du veuvage, les familles meurtries par le drame de l'un des leurs Mes pensées et ma prière rejoignent les blessés au sein des hôpitaux de nos Armées, et tous les invalides qui portent dans leur chair la marque de l'offrande de leur vie. Ces invalides vers lesquelles je vais maintenant me rendre puisque la Chapelle des pensionnaires de l'Institution Nationale des Invalides est aussi l'église des soldats, et la cathédrale de l'évêque aux Armées.


Cet après-midi j'associe à notre célébration de manière plus particulière les pompiers de Paris, les forces de gendarmerie et toutes nos armées venant au secours des victimes de l'ouragan Irma. Nous pensons aux victimes. Sur tous ces fronts de la vie, notre Marine, nos Armées de Terre et de l'Air sont engagées de manière exemplaire. Mes amis, c'est bien au coeur de ces peines et de ces joies, de ces larmes et de ces fulgurances, avec le sens par excellence du don de soi, de l'honneur, du service, de la fidélité et de la Patrie, que je viens vous rejoindre. Tout cela c'est la vie. Tout cela pointe de façon exemplaire le sens ultime de nos vies.


Il y a un instant, devant Dieu et devant vous tous, j'ai pris l'engagement de remplir la charge reçue de l'Église jusqu'à la mort, avec la grâce de l'Esprit-Saint. Je ne connais que trop ma faiblesse, et combien seul le Christ est notre appui. Si je suis heureux de vous rejoindre, c'est pour vivre et partager avec vous la merveille du don de Dieu. Si je suis heureux et confiant, c'est que ma vie comme pour nous tous passe par une mort à moi-même dans l'offrande et la dépossession. Si je suis heureux et empli d'espérance c'est que je suis assuré que par le Christ et la vérité de nos coeurs s'ouvre pour chacun un chemin de lumière et de vie, pour l'éternité.
Mgr Antoine de ROMANET, évêque aux Armées

Monseigneur Antoine de ROMANET vient d'accorder une interview au Journal du Dimanche (JDD) en date du 22 juillet. On connait son parcours universitaire riche. Du haut de ces formations séculières il peut aborder ce que la Théologie et Rome ont ajouté à sa Foi. Le Pape Jean Paul II assurait à César que "si l'on voulait la paix sociale, il ne fallait pas heurter les consciences". Mgr de Romanet nous rappelle dans l'article qu'il apprécie le discours sur la Laïcité de notre Président lors de son intervention à la conférence épiscopale de France en avril "sur la juste articulation entre du politique et du religieux et sur la juste place fécondante du questionnement" Pour Mgr Antoine de Romanet, aumônier militaire, ce qui "l'inquiète ce sont les idées aussi courtes que les cheveux". Il ajoute qu'au moment des attentats de "Charlie Hebdo" " le fondamentalisme musulman n'était pas la caractéristique de l'islam et qu'il existait un risque de fondamentalisme chrétien".

(ndlr). Certes la course victorieuse entre les lumières d'un Islam à la française et un islam obsidional pourrait peut être constituer une solution sereine de cohabitation (jadis les millet de l'empire ottoman comportait des conditions de coexistence) . Toutefois si l'on s'en tient à "sola scriptura" les évangiles ne contiennent pas beaucoup d'incitation à la violence. Ce que les hommes ont tiré des textes de paix chrétiens les regarde. Un ouvrage récent d'Adonis, poète syrien, en échange avec une psychanalyste Houria Abdelouahed, professeur des universités, rappelait que l'islam, dans son corpus, comportait une part consubstantielle de violence (Le Seuil, 2015).

L'article du JDD nous rappelle que Mgr de Romanet a célébré en tant que père les obsèques de Christophe de Margerie PDG de TOTAL (mort tragiquement au déollage de son avion à Moscou), puis évêque aux armées la célération des obsèques nationales du Colonel Arnaud Beltrame, Commandeur de la Légion d'honneur. Mgr de Romanet rappelle qu'il a été impressionné et marqué par son oncle évêque à Soweto qui a côtoyé la misère et la dureté des conditions d'existence de ces populations. Son partenaire aux Bernardins Antoine Arjakorsky est impressionné par ses capacités de synthèse. Il affirme qu'il laisse la parole à Mgr Antoine de Romanet pour conclure les colloques et interventions. Son frère est PDG d'ADP (Aéroport de Paris et membre du Conseil d'administration de l'Etablissement Public du Château de Chambord). Mgr de Romanet on le rappelle a des attaches familiales dans l'Orne et a officié à Bellême (reportage/actualités). L'article du JDD est édifiant et dénote un nouveau souffle dans l'aumônerie militaire. C'est bien le Pape François Ier qui l'a désigné et nommé, il est aussi redevable de son action près du Président de la République. SMLH61
Photo : internet


Retourner à l'historique des figures



  © SMLH - 2016