Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Le Général de Brigade (2s) de Gendarmerie Marc BAYOL a rejoint Alençon en provenance de Nice pour se rapprocher avec son épouse, de son gendre et de sa fille qui vivent dans notre chef lieu de département. Bienvenue. La famille du Général est venue se présenter au Chef du Groupement de la Gendarmerie de l'Orne, le Colonel Pierre BAILLARGEAT et l'informer de la présence de l'ancien commandant de l'Ecole des Officiers de Gendarmerie de Melun Son parcours est retracé en 1980 par son successeur le Général de Division Netange. Nous irons aux beaux jours présenter nos respects au Général qui pour le moment se repose de ce déménagement épuisant.


Commandement des Écoles de Gendarmerie
Maisons-Alfort, 1er septembre 1980


ORDRE DU JOUR


Au terme de plus de 37 années de services militaires, le Général Marc Bayol est placé sur sa demande en situation de disponibilité spéciale pour une période de six mois à compter du 1er septembre 1980.

Appelé aux chantiers de jeunesse en 1943 ,il passe en août 1944 dans la Résistance, sur le front des Alpes, avent de rejoindre en Saint-Cyrien l'École Militaire interarmes de Cherchell le 27 novembre 1944. Appartenant à la promotion « Veille au Drapeau » il en sort le 1er juin 1945 avec le grade de sous-lieutenant.


Affecté au 49ème régiment d'Infanterie en Allemagne puis au centre d'instruction de la 9ème Division d'Infanterie coloniale, il se porte volontaire pour servir en Extrême-Orient. Il rejoint fin 1945 le Corps expéditionnaire en Cochinchine et en septembre 1946 les forces du Laos, détachement de Phong-Saly qui devient ensuite le 6ème bataillon de Chasseurs laotiens. Sa conduite courageuse au combat lui vaut l'attribution de la Croix de Guerre des TOE avec 2 citations à l'Ordre de la Brigade.


A son retour d'Indochine en 1949 après 41 mois de séjour, il est affecté au 1er Régiment d'Infanterie coloniale où il assume les fonctions d'officier des transmissions. De 1951 à 1954 il sert au Sénégal comme chef de section puis chef de compagnie. Promu Capitaine en 1953 il est affecté en 1954 au 4ème Régiment d'Infanterie coloniale à Toulon où il prend les fonctions d'officier de transmissions du régiment.


Il est admis comme officier élève à l'École des Officiers de la Gendarmerie nationale à Melun en 1955, après un court séjour en Tunisie. En 1956, le Capitaine Bayol prend le commandement de l'importante compagnie de Batna en Algérie. Il y déploie une intense activité qui lui vaut d'être cité 2 fois à l'ordre de la Division.


En 1959, il est affecté comme officier adjoint au chef de corps de la 10ème légion ter de la Gendarmerie à Constantine. Dans ce poste il se révèle rapidement comme un collaborateur de tout premier ordre et se voit à nouveau coté à l'Ordre de la Division. Il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur.


De 1961 à 1964 il commande la compagnie de Montpellier. Aimant la Police Judiciaire, il donne une heureuse impulsion à ses brigades et obtient des résultats remarquables.De 1964 à 1966 il est appelé à l'Inspection Générale de la Gendarmerie où il se fait remarquer par son excellente culture générale et sa grande capacité de travail.A sa promotion comme chef d'escadron en 1966, il est affecté au Bureau Technique d'Organisation et d'Emploi à la Direction de la Gendarmerie en qualité de rédacteur.


Il reçoit en 1970, le commandement du Groupement de Maine et Loire. Travailleur actif, méthodique, d'une conscience professionnelle au- dessus de tout éloge, il obtient dans ce commandement d'excellents résultats sur tous les plans et gagne l'estime de toutes les autorités.


Lieutenant-colonel en 1971, Colonel en 1974,il revient en qualité de chef d'État-Major, à l'Inspection Générale de la Gendarmerie où il restera jusqu'en 1977. Il s'affirme dans cet emploi comme un chef du plus haut niveau, rendant les plus signalés services par sa vive intelligence, ses grandes connaissances et ses qualités d'homme de coeur. Il est promu Officier de la Légion d'honneur en 1975.


Le 1er septembre 1977, le Colonel Bayol reçoit le Commandement de l'École des officiers de la Gendarmerie nationale à Melun, poste prestigieux dans lequel il donne sa pleine mesure de ses moyens, formant de façon remarquable plusieurs génération d'officiers en leur inculquant sa conception de l'état d'officier. D'emblée il s'impose avec aisance dans ses nouvelles fonctions et fait preuve d'un grand réalisme, son autorité est souple mais ferme. Il sait créer autour de lui un climat de confiance et anime parfaitement les cadres et les élèves. Payant d'exemple, il est un chef compétent et avisé, faisant bénéficier ses subordonnés de sa longue expérience.


Confronté à de nombreuses difficultés tenant à l'accroissement du nombre des élèves, il tire le meilleur parti des moyens dont il dispose. Il donne une nouvelle impulsion à l'enseignement et aux méthodes pédagogiques, très orienté sur le concret et le caractère militaire de la Gendarmerie, développant ainsi le rayonnement de l'École.
Il est nommé dans la 1ère section au grade de Général de Brigade le 1er septembre 1979 et maintenu à l'École.


Brillant officier, particulièrement distingué, cultivé, d'une très grande droiture et d'une haute qualification professionnelle, homme d'action mais sensible aux problèmes humains, ayant une haute conception de l'État militaire, le Général Bayol, s'est consacré constamment, avec passion et ténacité à sa tâche. Son courage et son sens du devoir ne se sont jamais démentis et il a donné le meilleur de lui-même en faisant montre d'une conscience à toute épreuve. Les riches qualité qui lui sont reconnues à ses débuts dans la vie militaire se sont épanouies au cours des années. Entraîneur d'hommes, chef aimé et respecté, il a été un officier exemplaire qui en toutes circonstances, au combat, dans l'action ou la réflexion, a toujours répondu à ce que l'on attendait de lui avec intelligence et lucidité. Chef accompli il a exercé tous ses commandements avec succès et il s'est partout imposé par sa personnalité et son entregent.


Officier de la Légion d'honneur, titulaire de la Croix de Guerre des TOE, de la Croix de la Valeur Militaire, de 5 citations et de nombreux témoignages de satisfaction, Chevalier des Palmes Académiques, le Général Bayol mérite la reconnaissance pour les services qu'il a rendus à l'Armée et à la Gendarmerie.


Le Commandant des Écoles de Gendarmerie lui exprime au nom de tous, les remerciements qui lui sont dus pour l'oeuvre accomplie et le prie d'accepter ses voeux les plus chaleureux pour un excellent retour à la vie civile et une heureuse retraite.


Le Général de Division Nétange
Commandant les écoles de gendarmerie


Le Général Marc BAYOL a reçu les décorations suivantes :


Chevalier de la Légion d'honneur 1961
Officier de la Légion d'honneur 1975
Commandeur de la Légion d'honneur en 2004
Commandeur de l'Ordre National du Mérite 1981
Croix de Guerre TOE 2 citations (1948)
Croix de la Valeur Militaire 3 citations (1957 - 1958 - 1960)
Chevalier des Palmes Académiques 1980
Chevalier du Million d'Éléphants et du Parasol Blanc 1964 (Laos)

SMLH61


Retourner à l'historique des figures



  © SMLH - 2016