Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Cérémonie de remise des insignes d'Officier de l'Ordre national du Mérite à Mme Colette Roulleaux-Dugage


Ce Mercredi 27 mars 2019 Colette ROULLEAUX DUGAGE a été honorée dans les salons du Sénat, devant sa famille ses amis. M. Le Président du Sénat cite les parlementaires présents et le Président du Conseil Départemental. La SMLH61 cite M. Patrick CHATEL qui représentait le Président de la SMLH61, le Dr Pierre PETITBON empêché au dernier moment, M. Mostefa MAACHI Président de l'ANMONM61 assistait, aux côtés de Marie Odile TAVERNIER Maire de Fay, de Mme Céline MEUNIER, Conseillère Régionale, de M. Bernard SOUL, maire de Domfront et Président de la Communauté de Communes dont fait partie Rouellé, de Mme Chantal HEUZE maire actuelle de Rouellé, M. Gérard LOQUET ancien Maire de Domfront et ancien Conseiller Général. Bien évidemment la famille de Mme ROULLEAUX DUGAGE était présente avec émotion pour rendre hommage à la "Matriarche" à la main de velours, si tonique. Les auditeurs ont été très touchés par le discours de M. Gérard LARCHER, enfant de l'ORNE, né près de ROUELLE (Saint Michel des Andaines n'est pas si loin).

La réponse de Colette était à son image vive, spontanée et gaie. Colette est heureuse de son existence de tout de ce qu'elle lui a apporté et surtout heureuse d'avoir pu rendre le maximum de ce qu'elle avait reçu en échange. Porteuse d'un nom illustre dans l'Orne et en France, épouse d'un mari, Jacques, Conseiller Général, Maire de Rouellé jusqu'en 1993 (Disparition brutale) qui a donné sa vigueur à la Patrie, en se rangeant, durant la période sombre de l'occupation, du bon côté. Cela rassure, s'il en était besoin, sur les valeurs portées par la famille. Lire le mot de M. le Président du Sénat est un éloge de la vertu et du don de soi. Madame ROULLEAUX DUGAGE Officier de l'Ordre National du Mérite est aussi Chevalier de la Légion d'honneur elle appartient à la SMLH61 et à l'ANMONM61. Dans les deux Ordres elle est présente et donne des avis toujours éclairés. Enfin la fin de soirée se terminait pour l'équipe des Domfrontais et assimilés Chatel, Loquet, Soul, Heuzé, Meunier, par un dîner à l'Assemblée Nationale (avec vue sur tout Paris, Tour Effeil illuminée en tête). La visite des lieux impressionnait les visiteurs d'autant qu'ils assistaient à la séance du Programme sur la Loi Santé présentée par Mme la Ministre BUZYN.


A l'Assemblée Générale de l'ANMONM61 qui s'est déroulée organisée, au cordeau par M. Mostefa MAACHI, son président, le 30 mars, à Putanges Saint Ecrépin, Colette ROULLEAUX DUGAGE, resplendissante, a reçu une ovation debout de tous les assistants. Applaudissaient les membres présents de l'ANMONM61, les jeunes pompiers honorés pour leur sens des responsabilités, la jeune élève primée lors du concours de la Résistance et par Mme Goulet, sénatrice, M. Leroux, maire de la ville, Mme M. Ozouf, directrice de l'ONACVG, M. O. Bitz sous préfet de Mortagne.
Un diaporamades photos offertes par le service de la communication du sénat était projeté à la mairie avec l'aide des services techniques de la municipalité, qu'avait offert M. le Maire, merci à eux. La projection était vivement appréciée, Mme Roulleaux Dugage la sous-titrait.

Le Discours de M. Larcher est reproduit in-extenso ci-dessous

Madame et Monsieur le Député, (Véronique Louwagie et Jérôme Nury)
Monsieur le Président du Conseil départemental de l'Orne, (Christophe de Balorre)
Monseigneur, (Maurice de Germiny, évêque émérite de Blois)
Mesdames et Messieurs,
Chère Colette Roulleaux-Dugage,



C'est avec grand plaisir que je vous accueille aujourd'hui pour vous remettre, au nom du Président de la République, les insignes d'Officier dans l'Ordre National du Mérite. Nous honorons aujourd'hui non seulement une femme qui a été Maire, mais aussi une élue locale, une citoyenne, qui n'a jamais cessé d'être au service de ses administrés.


Vous êtes née à Orléans, troisième enfant d'une famille de six, votre père Henry Deschamps, issu d'une vieille famille orléanaise était agent de change et maire d'une commune rurale : Marcilly-la-Villette dans le Loiret où vous aviez votre maison familiale. En 1950, lorsque vous épousez Jacques Roulleaux-Dugage, vous faites votre entrée au sein d'une grande famille qui a marqué l'histoire politique du département de l'Orne avec Georges Roulleaux-Dugage (1849-1887), Henri-Georges Roulleaux-Dugage (1879-1932) et Georges-Henri Roulleaux-Dugage (1881-1952) qui ont tous été députés de l'Orne. Vous devenez alors une Normande d'adoption. L'Orne ma terre natale, celle dont les odeurs et les saveurs me parlent.


Votre mari durant la guerre rejoint l'Algérie, puis le Maquis du Jura et devient Vice-président de l'Assemblée de l'Union française en octobre 1945 et membre de la Constituante. Il exercera le métier d'avocat, sera conseiller général de Domfront pendant 30 ans et Maire de Rouellé pendant 48 ans. Il sera aussi Président des bouilleurs de cru du département


Vous avez élevé quatre enfants et suite à la mort accidentelle de votre époux en 1993, le Conseil municipal de Rouellé désire que vous preniez sa succession. Vous êtes alors devenue Maire. Une fonction qui va vous redonner force après ce drame. Vous dirigez alors une équipe très soudée.


Vous avez le goût d'aider votre prochain à travers le service du Bien commun. « Aimer, c'est enrichir l'autre », disait Jean de La Varende cet écrivain du pays d'Ouche que vous affectionnez tout particulièrement. Vous équipez l'école d'ordinateurs, vous effectuez des travaux au sein de la mairie, vous rénovez la toiture de l'église, vous créez une halte pour le car scolaire.Vous participez en tant que Maire à la gestion de l'hôpital de Domfront et la Ferté Macé. Vous vous investissez dans la création de la communauté de communes du Domfrontais. Vous aimez par-dessus tout marier vos administrés, vous les recevez longuement chez vous afin de faire connaissance avec eux.


Vous avez démontré combien le maire et ses adjoints sont cette présence humaine indispensable vers laquelle on se tourne. Ils sont d'inestimables repères dans une France et un monde en quête de sens. C'est pourquoi la commune demeurera toujours la base de la démocratie !Parce que je pense profondément que la commune est le pilier de la République et de ses valeurs.Vous avez été la garante du respect de la liberté, de l'égalité, de la fraternité et de la laïcité. La commune constitue une « petite République dans la Grande ».


Dans chacune des communes de France, les Maires sont les porteurs d'une parcelle de la Nation française. Les volontés politiques ne peuvent résister aux faits : la commune est et reste le moteur de base de l'organisation territoriale, au service du quotidien de ses administrés. Les communes sont les acteurs de cette décentralisation, rapprochant le processus de décision au plus près des habitants, tout en étant les garantes de l'unité républicaine. Vous êtes Colette Roulleaux-Dugage, un symbole de ces 550 000 élus locaux qui en sont les premiers fantassins dans nos villes et nos villages. Ils sont en charge de notre quotidien : de la politique sociale à la rénovation des voiries, de l'école et des activités périscolaires à l'entretien et la requalification de nos places et de nos bâtiments publics.


La commune constitue l'échelon de proximité entre les citoyens. Cette proximité revêt un aspect d'autant plus fondamental en ces temps où les citoyens ont besoin de se sentir protégés, écoutés, rassurés. C'est d'ailleurs aux seuls élus locaux à qui ils accordent majoritairement leur confiance.C'est dans l'écoute de leurs concitoyens, dans la connaissance de leur territoire, que les élus puisent le sens de leur action. C'est à travers les interpellations, bienveillantes ou non, que les maires sentent le vrai pouls de la société.


Vous avez rendu service et bénéficié de l'affection de vos concitoyens pendant 17 ans, dans la présidence du syndicat d'électrification que l'on vous avait confiée. Vous souhaitez vous retirer en 2010, ne souhaitant pas rester maire jusqu'à 90 ans dites-vous et vous laissez votre fauteuil de maire à votre 1ère adjointe Nicole Soquin, une enseignante retraitée prend votre succession.Le 1er janvier 2016, Rouellé intègre la commune de Domfront en Poiraie créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi de 2010.


Ce qui fait le succès de cette réforme, c'est le ressort de la confiance et de la liberté. Elle part du terrain. Il n'y a pas de schémas prescriptifs, d'injonctions ou de contraintes de seuils. Il appartient aux élus de se saisir de l'outil « commune nouvelle » en fonction des caractéristiques locales et de la maturité des projets. Le fait de cesser votre activité de Maire ne va en rien ralentir votre dévouement au service de votre prochain.

Vous vous impliquez au comité de section ornais de l'Ordre du mérite dont vous êtes Vice-Présidente, vous vous impliquez dans les écoles. Vous êtes chargée de représenter votre ordre à toutes les manifestations patriotiques de la région Flers-Domfront. Vous participez aussi aux réunions en partenariat avec la société des membres de la légion d'Honneur dont vous êtes membre. Vous vous impliquez au sein des Chevaliers pontificaux auprès des prêtres âgés.
Vous êtes membre d'ordre du Saint-Sépulcre au profit des chrétiens de Terre Sainte et dans des associations confessionnelles au profit de celles et ceux qui ont besoin d'aide.


« Le bonheur ne se chasse pas : il se braconne. » écrit Jean de La Varende. Vous n'avez cessé de « braconner le bonheur », Chère Colette Roulleaux?Dugage et ce bonheur vous l'avez trouvé dans l'affection de vos concitoyens et de votre famille : vos 4 enfants : Marie-Thérèse, Charles-Henri, Odile, Nicolas, vos 7 petits-enfants et vos 5 arrière-petits-enfants. Ce bonheur vous l'avez trouvé dans vos fonctions de Maire que vous avez assumées avec abnégation, ce dont votre défunt époux Jacques Roulleaux-Dugage peut être fier. C'est cela que nous honorons aujourd'hui. Colette Roulleaux-Dugage, cette décoration consacre votre carrière et vos qualités exceptionnelles. Cet insigne marque la reconnaissance de la République vis-à-vis d'un engagement professionnel et personnel sans faille et d'un sens profond de l'intérêt général.


Colette Roulleaux-Dugage, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons Officier de l'Ordre national du Mérite.

Voici la jolie réponse, brève, fraîche et spontanée de notre amie Colette Roulleaux Dugage
Comment vous remercier, Cher Président de nous avoir si amicalement et généreusement réunis en ce lieu vénérable, ma famille et quelques amis pour recevoir de vos mains ma promotion dans l'Ordre du Mérite ? Ce m'est un grand honneur et seul, le coeur, peut vous redire merci. Me souvenant que je fus Maire, je vous confie ceux qui demeurent un exemple de civisme, à l'écoute de tous ceux qui ont du mal à communiquer. Que nos législateurs ne leur fassent pas un mauvais sort ! Je sais que vous y veillez. Pour cela aussi un grand Merci.

Photos et allocution de M. le Président du Sénat service de la Communicaion du Sénat merci à M. Jean Claude Bourjac, Directeur de cabinet de M. le Président
Réponse de Mme Colette Roulleaux Dugage et ajouts de la SMLH61



Retourner à l'historique des figures



  © SMLH - 2016