Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Jean LEHOUX

Né le 29 janvier 1932 au Mans
Engagé volontaire le 6 mars 1951, il est affecté au 1/3e Régiment d'artillerie coloniale.
Désigné pour le bataillon français de l'ONU le 15 novembreFusan, en Corée le 29 décembre 1951.
Le 28 juillet 1952, il est blessé par éclats d'obus dans la région de Chorwon, en Corée.
Rapatrié pour fin de séjour le 6 décembre 1952, il débarque à Marseille le 2 janvier 1953. Le 23 février 1953, il est dirigé vers le 1/8e RAC. Il passe la frontière allemande et arrive au corps le 27 février 1953.
Désigné pour continuer ses services en Extrême-Orient, il embarque à Marseille le 30 août 1953 à destination de l'Indochine.
Il débarque à Saïgon le 20 septembre 1953.
Nommé brigadier le 1er juillet 1954 puis brigadier chef le 1er octobre 1954.
Rapatrié pour fin de séjour, il embarque à Saïgon le 4 juin 1955 et arrive à Marseille le 2 juillet 1955.
Le 25 septembre 1955, il passe la frontière allemande et rejoint son corps.
Le 6 mars 1956, il est rayé des contrôles.
Il intègre la Direction interdépartementale des anciens combattants et victimes de guerre le 2 mars 1981, puis exerce les fonctions de régisseur à la maison de retraite de Villers le Sec (Calvados) du 15 septembre 1984 au 10 février 1986, date à laquelle il est muté au service départemental de l'ONACVG de l'Orne.
Officier de la Légion d'honneur promu en 2011
Médaille Militaire, Croix de guerre T.O.E., Croix du combattant volontaire avec barrette « Corée » et barrette « Indochine »
Médaille coloniale « Extrême-Orient »
Citation à l'ordre du régiment comportant l'attribution de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec étoile de bronze – 21 août 1952.« Monteur fil de la section de transmissions du Bataillon Français de l'ONU toujours volontaire. S'est distingué le 24 février 1952 en maintenant le contact téléphonique avec un canon automoteur placé aux avant postes et qui était soumis à un tir de mortiers ennemis. »
Citation à l'ordre de la brigade comportant l'attribution de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec étoile de bronze – 12 décembre 1952.
« Filiste de la section des Transmissions du Bataillon Français de l'O.N.U. toujours volontaire. S'est particulièrement distingué dans la nuit du 21 au 22 avril 1952 en assurant en plein assaut sous l'éclatement des grenades et sous le tir d'infanterie ennemie, la liaison fil de la 2e compagnie pendant son raid sur la cote 528 dans la région de TANGWON-NI (Corée). S'est à nouveau conduit magnifiquement au cours du raid de la 3e compagnie sur la cote 252 dans la région au Nord de NAECHON (Corée) passant à l'assaut après une progression longue et très pénible. »
Citation à l'ordre de la division comportant l'attribution de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec étoile d'argent – 2 mars 1953. « Soldat courageux et intelligent. A participé à de nombreuses patrouilles en janvier-avril 1952 région de KUMHWA (Corée) en juillet-août 1952 dans le secteur de CHORWON (Corée).
S'est particulièrement distingué le 29 juillet 1952 sur l'avant poste d'ARSENAL (T-BONE). Blessé légèrement dans l'après-midi au cours d'une liaison a refusé de se faire évacuer. A de nouveau été blessé grièvement dans la soirée du même jour. N'a jamais cessé de faire preuve des plus belles qualités de sang froid et de courage. »
Citation à l'ordre du régiment comportant l'attribution de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec étoile de bronze – 3 novembre 1954.
« Brigadier radio. S'est distingué le 26 mai 1954 à PHU LY (Nord Vietnam) en transmettant les ordres de tir avec courage sous un violent harcèlement de mortiers rebelles ».
Iean LEHOUX a effectué un parcours de combattant et a servi parmi les rares français, une période, dans le corps expéditionnaire le "Bataillon français" en Corée sous les ordres du Général Monclar un nom qui sonne fort. Le bataillon se couvrira de gloire et sera cité maintes fois.Il aura été le porte drapeau de la SMLH61 avec la dignité que la photo jointe vous confirme. Personnalité reconnue il est triste de perdre un homme de sa trempe et de son extrême disponibilité. La SMLH61 déplore son départ et gardera en mémoire ce grand serviteur du Pays. Ses obsèques ont eu lieu en l'Eglise Saint Léonard le 5 janvier 2017. Le Colonel Andrieu, ancien Président, et M. Felix Franel, Trésorier, représentaient la SMLH61 à ses obsèques. SMLH61 et ONACVG ORNE


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016