Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

M. André AVRILLEUX vient de décéder à 95 ans. ll est né à Versailles le 22/12/1921. Il est le dernier FFL de l'Orne. Ses obsèques se sont déroulées à Omméel le 21 novembre 2017 à 10H30 dans l'Eglise du village dont il a été Maire 15 ans. Le Père Norbert, curé de la Paroisse de Trun, a célébré la cérémonie simple et fraternelle. Christophe Bayard, Vice-Président de la Fondation de la France Libre, rappelait les étapes de la vie engagée d'André Avrilleux. En 1940, il a 19 ans. Il s'engage et, en février, rejoint la base aéronavale de Rochefort. Après la débâcle de juin, il passe la ligne de démarcation et se retrouve à la base de l'étang de Berre.


Volontaire pour les Antilles, il quitte la France en janvier 1941 pour la Martinique où, après un passage d'une année sur le C.A. Barfleur, il est muté sur le porte-avions Béarn d'où il réussit à rejoindre l'île anglo-américaine de Sainte-Lucie. Il a "emprunté" avec 7 camarades le canot du Pacha. A partir des États-Unis, par le Canada, il gagne l'Angleterre pour rejoindre les FFL du général de Gaulle. Pour bénéficier de l'appellation prestigieuse de FFL il faut s'être engagé entre le 18 juillet 1940 et le 31 juillet 1943.


De retour aux États-Unis en 1943, il est affecté à la 6 FE, escadrille de volontaires français au sein de la 15e armée de l'aéronavale américaine. Il es radio sur les avions. Basée en Afrique du Nord pour les opérations de protection de convois maritimes et la lutte contre "U. Boote", la 6 FE est efficace lors du débarquement allié en Provence en août 1944. Il volera sur des chasseurs de sous-marins PBY Catalina de Consolidated. Cet appareil conçu dans les années 1930 avec un premier vol en 1936 sera construit à 3300 exemplaires. Ces hydravions à ailes hautes, robustes équipés de 2 moteurs Pratt et Whitney de 1200 cv voleront dans le civil jusqu'en 1982. La France les utilisera dans les guerres d'Indochine et d'Algérie. Il volera aussi sur des Lockheed Ventura bimoteurs classiques plus rapides (bombardiers ou reconnaissance)

André Avrilleux sera descendu par la DCA près de la baie de Cadix. Cinq morts et 4 survivants parmi lesquels André Avrilleux touché gravement et qui sera recueilli, après 4 heures seul dans les flots, par des pêcheurs marocains. Après l'appui au débarquement en Provence, il participera aux durs combats de la Poche de Royan.

Il est démobilisé, avec le grade de Quartier Maître, fin 1945 et dans le civil se reconvertit dans l'informatique chez Radiotechnique. Retraité il se replie sur Omméel, près d'Argentan, dont il sera maire de 1982 à 2000. Le maire actuel M. Alain Sellier, originaire du Pas de Calais (son épouse est de Mortrée certes) retrace le parcours d'édile de son prédécesseur. Puis André Avrilleux se retire à Argentan. Il sera décoré de la Légion d'honneur le 8 mai 2015 sur le contingent du Ministère de la Défense par Madame Isabelle David, Préfet de l'Orne.

A ses obsèques amis légionnaires, nous respecterons la dépouille sous le drapeau tricolore et le coussin. ll s'agit des funérailles d'un homme d'honneur, qui a fait les bons choix dans son existence. Notre Porte drapeau et le drapeau de la SMLH ne pourront être présents, pour des raisons techniques, pour rendre les honneurs. Mais M. Boscher, porte drapeau du souvenir français, et légionnaire était au rendez-vous. Soyons nous aussi à l'écoute du souvenir et de la mémoire. M. Avrilleux avait toujours dit aux jeunes que cette mémoire était nécessaire et devait être transmise pour le respect de l'histoire de la France.

Le maire offrira le verre de l'amitié aux porte-drapeau en force et à l'assistance très nombreuse. L' épouse d'André Avrilleux, Paulette, (70 ans de mariage) était entourée de ses nièces et neveux. Madame Cecile Zaplana, sous préfète d'Argentan et le DMD le lieutenant colonel Thieulart, ont pu saluer par un temps superbe la dépouille de cet homme de classe, notre compagnon. SMLH61 avec l'appui de Madame Magali OZOUF, directrice de l'ONAC VG et des archives de la Fondation de la France Libre qui ontservi de support à l'exposé de M. C. Bayard lors de la cérémonie religieuse Photo de M. Avrilleux, "Ouest France" par M.François Boscher et photos SMLH61 et internet


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016