Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Mélanie LEMEE


La presse a fait un large écho aux hommages officiels rendus à la Gendarme Mélanie LEMEE, 25 ans, et ce lundi 13 Juillet c'est à la Ferté Macé, dans notre département, que sa famille, ses proches, amis et sportifs sont venus en foule lui dire un dernier adieu.


Cette manifestation officielle et publique succédait à une cérémonie plus intime des gendarmes à la Ferté Macé le 9 juillet. Le Colonel Jobert, commandant du groupement de gendarmerie de l'Orne, dirigeait la cérémonie au cours de laquelle Mélanie à titre posthume a été élevée au grade de Majore (le plus élevé pour un sous-officier), nommée dans l'Ordre de la Légion d'honneur, de la Médaille Militaire et se voyait attribuer la médaille de la Gendarmerie nationale avec palme de bronze. Présents aux côtés de la famille José Collado, conseiller Départemental.


Le 13 juillet Madame la Préfète de l'Orne, Mme Taheri, était présente, aux côtés de nombreux officiers de Gendarmerie, parmi lesquels le Général dont le colonel Frédéric Jobert, des représentants du Conseil Régional, Mme Meunier et du Conseil Départemental, dont M. Collado, par ailleurs Conseiller municipal, des collègues de Mélanie venus d'Aiguillon et du Conseil Municipal de la Ferté Macé parmi lesquels le nouveau Maire M. Leroyer. Madame Anna Gerbet, Présidente du Comité des Andaines et du Bocage représentait la Légion d'honneur de l'Orne en l'absence du Président de section. La bénédiction en l'Église Notre Dame de l'Assomption de la Ferté Macé a fait affluer une assistance très nombreuse. Un important service d'ordre a dirigé les invités. Le masque était de rigueur.


Une foule attristée entourait la famille, le père Christian, la mère Danielle et son frère Marc, ainsi que les cousins. Les nombreux jeunes amis de Mélanie et les judokas parmi lesquels on distinguait le Président de la Fédération Française de Judo Jean Luc Rougé, le Président de la Ligue de Normandie et le Président du Comité de l'Orne.


Mme Letissier sa tante, a rappelé que le judo avait très tôt été une passion « dès 5 ans avec son coach Fredo, à l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) un de ses genoux a cédé par rupture des ligaments croisés et l'a orienté vers son autre engagement, la Gendarmerie.
Dans un gigantesque parterre de couronnes, le cercueil de Mélanie était recouvert du drapeau tricolore sur lequel des proches on déposé sa coiffure, sa croix de Chevalier de la Légion d'Honneur, sa Médaille Militaire, sa croix de la Médaille d'honneur de la Gendarmerie avec palme de bronzetoutes médailles attribuées à titre posthume par le Ministre de l'Intérieur M. Gérard Darmanin. Son frère Marc, déposait sur le cercueil le « Postillon » coiffe de l'uniforme de Majore de la Gendarmerie. Ses médailles de Championne de Judo rappelait que toutes ces récompenses ne l'avaient pas été qu'à titre posthume.
Des hommages ont été prononcés par son frère et des amies sportives. Mélanie a été 4 fois championne militaire de Judo dans sa catégorie – Médaille de bonze aux Mondiaux Militaires en 2016 en Suisse.

Elle laisse un souvenir fort à tous ceux qui l'ont connue sur les tatamis. Une très forte émotion était palpable.
« elle avait une telle force physique et mentale qu'il semblait que rien ne pouvait lui arriver..
« quel qu'ait été le résultat, elle était toujours d'humeur égale. Jamais elle ne se mettait en avant si ce n'est pour aider ou encourager les autres
« ta gentillesse, ta simplicité resteront marqués dans nos mémoires..
« Nous regrettons que tu ne nous aies pas légué la recette de ton punch magique »
« Merci de tes nombreux co-voiturage des plus jeunes que toi pour les concours de Caen »


M. Philippe Auffret, (accompagné des pères Poisson et Ovoh, diacre, ancien gendarme de la compagnie de Bagnoles de l'Orne et de la Ferté Macé, a célébré l'Office et dans son homélie a fait l'éloge de cette jeune fille forte et dévouée qui vivait pleinement son engagement. Il a rappelé que Mélanie était réserviste dès l'âge de 19 ans « un gendarme ne part pas le matin au boulot il part en mission » ou « il ne met pas son vêtement de travail, il revêt son uniforme ! » devant autant d'uniformes présents, il nous a tous touchés profondément. Des chants de circonstance et un groupe de musicien ont animé la cérémonie.


La Salle des Arts martiaux de la Ferté Macé devrait porter son nom il est aussi prévu la pose d'une plaque dans la caserne de la Ferté Macé. Nous étions en fait tous très fiers de notre petite Ornaise et très malheureux pour sa famille digne et présente sa tante rappelait « Même si ton engagement t'a arraché la vie tous ces discours de haine n'ont pas leur place dans le vivre-ensemble ».

Le Président de la SMLH61, M.JC Collin, M. Grossemy en pensées car absents du département, Mme Gerbet, M. Michel Ménardon Président de l'Association des Judokas de l'Orne aux côtes des amis et de la famille étaient tous très triste de vivre avec la famille ce drame


Anna Gerbet, Présidente du Comité des Andaines et du Bocage de la Légion d'honneur, Bernard de Vaucelles, Vice-Président de ce même comité
Hommage de Mme Anna Gerbet et SMLH61
Photos Publicateur Libre (Michel Moriceau) avec leur autorisation et celle du Président du Comité de Judo de l'Orne M. Michel Ménardon MERCI



Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016