Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

CHAQUE ANNEE LE 16 FEVIER (cf les articles sur www.smlh61.fr reportages /actualités des 16 février 2020, 2019 et 2018) se déroule un hommage aux gendarmes décédés dans l'exercice de leur devoir au cours de l'année précédente (16 févier 2021). Le commandant du groupement de gendarmerie départementale de l'Orne, le Colonel Frédéric JOBERT, est en charge de la cérémonie d'hommage. Celle-ci se déroule à 15h00 à Argentan, caserne Lescot de la Garde républicaine, ce 16 février 2022, anniversaire on le rappelle, de la création de la Gendarmerie Nationale en 1791. Le Colonel Frédéric Jobert va bientôt quitter l'Orne pour un très beau poste, une mutation promotion, à la Préfecture de Police de Paris. Bon vent à notre estimé membre de la SMLH61 qui a déjà demandé son transfert.


"DÉROULEMENT DE LA CÉRÉMONIE à ARGENTAN,
14 heures 45 : mise en place de l'ensemble des participants et délégations 15 heures 00 : - arrivée du commandant de groupement et des autorités - revue des troupes - montée des couleurs - refrain de l'hymne National - lecture du message ministériel par l'autorité administrative - appel des morts victimes du devoir au cours des douze mois écoulés pour l'ensemble de la gendarmerie - dépôt de gerbes - sonnerie aux morts - minute de silence - hymne National * 15 heures 30 : fin de la cérémonie.


A L'ECHELON NATIONAL DURANT LE MEME TEMPS Cette année certes l'hommage aux trois gendarmes décédés dans l'exercice de leur mission est célébré . Mais pour la première fois sont aussi récompensés les 166 actes de courage des gendarmes dans leur mission quotidienne. Un changement de sémantique. Un hommage aux vivants la gendarmerie nationale évoque un "changement sémantique profond, car il ne s'agit plus d'un hommage aux morts - qui est conservé de façon traditionnelle -, mais d'un hommage aux vivants, à travers une remise de décorations récompensant le courage, la résolution et l'héroïsme" En 2021 sont décédés les trois gendarmes ci-après. Jennifer BENET (maréchal des logis-chef) 36 ans, Gaétan BINET (gendarme) 27 ans et Claude RUOCCO (maréchal des logis-chef) 53 ans. Leur nom a été cité et une minute de silence réspectée.

.
Le ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe, à Paris, auquel assisteront le général d'armée François Gieré, Inspecteur général des armées - gendarmerie, et le général de corps d'armée Jean-Philippe Lecouffe, général adjoint au major général, clôturera à 17 heures cet hommage national.
Concert dans l'Eglise des Invalides,
L'orchestre de la Garde républicaine donne traditionnellement, en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, un concert, dont les bénéfices sont reversés à la Fondation Maison de la Gendarmerie, au profit des familles des militaires de l'arme tués, ou blessés, dans l'accomplissement de leur devoir.
« Il s'agit d'un moment de recueillement intense" pour tous les militaires, d'active, réservistes ou retraités, ainsi que pour les personnels civils de la gendarmerie », estime le général de division (2S) Jean-Jacques Taché, président de la Fondation depuis 2018. Le concert est retransmis sur les réseaux sociaux de la gendarmerie. Une collecte de dons a donc été mise en ligne sur le site Internet de la Fondation, et les fonds récoltés seront reversés intégralement à ses oeuvres sociales.


Concernant le concert lui-même, l'adaptation est aussi le mot d'ordre. « Le nombre de musiciens et de chanteurs a été revu à la baisse pour respecter la distanciation sociale, avec uniquement un orchestre à cordes, sans les musiciens à vent qui, eux, ne peuvent jouer masqués », décrit le colonel François Boulanger, directeur de l'orchestre à cordes de la Garde républicaine. De ce format dépendait bien sûr le programme, mêlant répertoire classique, musiques traditionnelles et chansons de Charles Aznavour, dont les partitions ont été réécrites par le colonel Boulanger, pour pouvoir être jouées dans cette configuration. Une pièce électronique de Jean-Michel Jarre, également revisitée, introduisant la soirée.


Le nouveau Préfet de l'Orne, M. Sébastien JALLET, récemment entré en fonction (31 janvier) était accompagné du Colonel Frédéric Jobert, de son directeur de cabinet M . Julien Henrard, des élus nationaux et départementaux (Mme Véronique Louwagie député de la 2ème circonscription, Mme Chantal Jourdan de la 1ère circonscription, suppléante de M. Pueyo et lui succédant depuis son élection à la mairie d'Alençon). Avec la traditionnelle prise d'armes à Alençon, dirigée par le DMD de l'Orne le Lieutenant-colonel Jérôme Thieulart, en présence de notre porte drapeau (cf photos), M. Sébastien JALLET est devenu le Préfet en fonction. Mme Tahéri devenant Préfète des Landes. Le parcours de notre Préfet est très gratifiant, Science Po Paris et l‘Université d'Iena (puis l'ENA, sans jeu de mot). il a effectué une carrière départementale après son intégration à l'ENA en 2004. La SLMLH61 note avec plaisir qu'il a séjourné dans le Gers(dont le député de la 1ère circonscription est Jean René CAZENEUVE. Son dernier poste était directeur de cabinet, de Mme Marlène SCHIAPPA Ministre déléguée à la citoyenneté, auprès du ministre M. Gérald DARMANIN.


Dernièrement, aux côtés du ministre Gérald Darmanin, il a notamment oeuvré pour la « lutte contre le repli communautaire, les dérives islamistes et la radicalisation » à travers la « loi séparatisme », qui « renforce les outils au sein des Services publics et conforte le respect des principes de la République ». M .JALLET a souligné qu'il souhaitait s'attaquer aux violences conjugales, aux délits routiers et à la délinquance quotidienne. Les effectifs de gendarmerie et de police de l'Orne lui semblent satisfaisants. Tout renfort est accessible sur simple demande Il affirme qu'il souhaite travailler avec les citoyens et associations qui oeuvrent à l'insertion en s'attaquant avec elles aux racines des dérives. M. le Préfet a souligné que l'emploi était en nette amélioration depuis un an et que les transactions immobilières avaient augmenté de 25% en deux ans. L'Orne bouge a-t-il affirmé.


A ARGENTAN L'hommage était donc rendu aux 3 gendarmes décédés en 2021 et on se rappelait qu'en 2021 une plaque en présence de la famille de la Majore Mélanie Lemée, (www.smlh61.fr reportages/souvenirs 17/07/2020) était apposée on rappelle ce drame vécu par la famille de La Ferté Macé :
- MAJ Mélanie Lemée de la brigade de proximité d'Aiguillon (47), décédée le 4 juillet 2020 à l'âge de 25 ans, elle est originaire de la Ferté Macé et ses parents et grand-mère étaient présents très émus et reconnaissants à la grande famille de la gendarmerie de rendre ainsi un hommage solennel en présence du Major Général de la Gendarmerie, le Général de Corps d'Armée Bruno Jockers, en compagnie de Mme Taheri se sont longuement entretenus, avec les familles de gendarmes dont celle de Mélanie. Le Général Jockers est second du Général d'armée Christian Rodriguez, Directeur général de la Gendarmerie. Le Général Jockers était accompagné du Général de division Bruno Arviset, Commandant la Gendarmerie de la région de Normandie. Mme Françoise Taheri, alors Préfète de l'Orne présidait la cérémonie avec à ses côtés le DMD de l'Orne le lieutenant-colonel Jérôme Thieulart. Mme Sophie Douvry conseillère départementale représentait le Président M. Christophe de Balorre.


La cérémonie à Argentan ce 16 février 2022 s'achevait sous un ciel morose mais les averses s'étaient arrêtées, pour mieux rendre un hommage serein aux morts et blessés de la Gendarmerie ainsi qu'aux 166 actes d'héroïsme. Tout le monde se rappelle que cette gendarmerie a été créée le 16 février 1791 sous le nom de gendarmerie Nationale (elle existait auparavant sous les royautés). Nous le rappelons 3 morts en 2021 et 166 actes d'héroïsme récompensés pour a première fois en 2022. Le nouveau Préfet M. Sébastien JALLET leur a rendu hommage au travers de la lecture d'un texte du ministre de l'Intérieur « Cet hommage à vos morts est aussi le vôtre. Celui rendu à des héros ordinaires qui agissent dans la discrétion et l'humilité du service quotidien pour la paix publique et le maintien de l'ordre. Pour la France et les Français.
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

et a communiqué de façon très aimable et conviviale avec les personnalités présentes.

SMLH61

photos SMLH61
Prise de fonction du Préfet, Présetation des porte drapeaux (M. Robe Deboise, M. Chantepie est masqué partiellement par le Lt Colonel J. Thieulart), puis à la Caserne Lescot avec Mme Véronique Louwagie, Mme Chantal Jourdan, M. le colonel Frédéric Jobert, M. Julien Henrard, M. Frédéric Godet conseiller départemental, M. José Collado, conseiller départemental est absent sur la photo



Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016